HISTOIRE

Raoul Georges Nicolo

Raoul Georges Nicolo est un ingénieur et inventeur Guadeloupéen. Il est à l’origine du bloc de commutation multicanal, le système permettant la réception de plusieurs chaînes sur un même poste de télévision.

Né à Gosier en 1923, de modestes parents agriculteurs, Georges NICOLO fait d’abord ses études secondaires au lycée Carnot, à Pointe-à-Pitre. A partir de 1947, en France, il partage son temps entre deux activités, celle de rédacteur-calculateur et étudiant le soir à l’E.C.E, (l’Ecole Centrale d’Electronique) d’où il sort diplômé des études supérieures en 1953.

Puis, tout en se spécialisant dans la physique et la chimie nucléaire, il est sollicité par l’un de ses professeurs, M. . Duchesne, au C.N.A.M (Conser-vatoire National des Arts et Métiers) pour entreprendre des travaux de laboratoires sur la télévision à la Compagnie Française Thomson Houston. En toute logique, il participe aux études et à la réalisation de nombreux projets, en particulier à celui du bloc multicanal. La paternité de ce procédé qui par analogie avec la radio domestique, permet la réception de plusieurs émissions sur un même poste récepteur, lui revient de droit et a fait l’objet d’un brevet.

Dès 1956, il quitte la Thomson pour rentrer au commissariat à l’Energie atomique.
La possibilité lui est offerte pour s’occuper des problèmes de contrôle des réacteurs, par des méthodes s’assurant de la protection des vies humaines, végétales, etc…
Ce grand savant guadeloupéen est aussi l’inventeur du “ procédé et dispositif de contrôle de réactivité en régime sous-critique des piles atomiques ”, brevet exploité pour le compte du Centre d’Energie Atomique.
En 1958, Georges NICOLO rentre à nouveau en Faculté pour préparer une thèse de Doctorat patronnée par Maurice de Broglie, prix Nobel de Physique Nucléaire, et décide de rédiger un ouvrage scientifique :
“ L’Electronique dans les appareils de contrôle nucléaire ”.

Le 14 Mai 1962, confiant et déterminé, il soutient avec brio sa thèse intitulée “ la pompe à diodes, son implication au comptage de particules nucléaires et à la détection des excursions rapides de puissance neutronique des piles atomiques ”. Elle lui vaut les vives félicitations du jury, la “Mention Très honorable”, la plus haute récompense décernée à un candidat par la Faculté.

Le tome I de “l’Electronique dans les appareils de contrôle nucléaire ” sorti en 1963 et préfacé par l’éminent professeur R.Guillien, est un ouvrage impressionnant. Par son caractère technique, il constitue également une mine de renseignements comme le relate la presse scientifique de l’Epoque. Il est retenu pour représenter la pensée française à l’étranger.

Citons également que Georges NICOLO est à l’initiative d’une démarche pour que soit célébré, dans le cadre des cérémonies nationales consacrées à la libération de la France Européenne, le centenaire de la naissance et le quarantenaire de la mort du Gouverneur Général Félix Eboué.

georges_nicolo

Qui suis-je ? En quelques mots ? Ok top chrono ! Chargé de projet Noir&Fier La marque (et des partenariats NOFI), rédactrice mode - mais à coup sûr vous avez dû lire mes articles dans les rubriques Psycho, Société, Santé ou même Culture - blagueuse, (grande) bouffeuse, dormeuse, rêveuse, amoureuse (de la vie, rires), bref moi !

Articles : 263