SANTÉ

Atteint de drépanocytose, cet enfant a survécu au Covid-19

A l’âge de 7 ans, Nasir Striggs a survécu au coronavirus bien qu’étant particulièrement à risque. Il avait failli mourir d’une pneumonie après avoir contracté le virus à cause de la drépanocytose dont il souffre.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Le Covid-19 et les Afro-descendants

Dans de nombreuses régions du monde, les Afro-descendants ont été considérés comme plus susceptibles de contracter le Covid-19. En Grande-Bretagne, par exemple, une étude a montré que les Noirs étaient quatre fois plus enclins que les Blancs à mourir des causes du virus. De même, les Noirs Américains seraient plus enclins à contracter le Covid-19.

Lire aussi : Les Afro-américains plus susceptibles de contracter le coronavirus

Dans les deux cas, les causes de cette plus grande sensibilité face à ce virus sont présentées comme étant socio-économiques.  Malheureusement, des conditions médicales génétiques héréditaires peuvent aussi jouer un facteur significatif dans ces statistiques inquiétantes.

La drépanocytose et le Covid-19, une combinaison dangereuse

La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue au monde. Elle est particulièrement présente chez les populations d’Afrique Subsaharienne et les populations en descendant dans le monde. Elle se caractérise par une absence d’hémoglobine dans les globules rouges. Celle-ci est essentielle au transfert de l’oxygène dans l’organisme et par conséquent au bon fonctionnement de notre respiration.

L’un des principaux symptômes du Covid-19, beaucoup d’entre nous le savent désormais, est la difficulté à respirer. Lorsque l’on conjugue celle-ci à la difficulté à respirer causée par la drépanocytose, les conséquences peuvent rapidement être fatales.

Nasir  Striggs face à la drépanocytose et au Covid-19

Cette dangereuse combinaison, c’est un petit garçon américain du nom de Nasir Striggs, Jr. et sa famille qui ont failli s’en rendre compte à leurs dépens.  Selon Fox19.com , le résident de Baltimore âgé de 7 ans montrait des difficultés à respirer. A l’hôpital Sinai de Baltimore début avril 2020, on l’a diagnostiqué positif au Covid-19.  Une radio a montré qu’il avait contracté une pneumonie dans deux de ses poumons. Lors de son séjour à l’hôpital, il a fait l’objet de trois transfusions sanguines. Malgré son passage très prêt de la mort, le petit garçon s’en est sorti. Selon sa mère, les prières et le personnel de l’hôpital y ont été pour beaucoup. Le petit garçon aussi, certainement.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Des étudiantes créent « Drepacare », une application pour lutter contre la drépanocytose

 

 

Articles : 1044