SANTÉ

Coronavirus : Une Sénégalaise se fait licencier après un éternuement

Fatou Ly Sall dite ‘Croquette’ s’est dite être ‘la première femme au monde licenciée pour coronavirus’ bien qu’un médecin lui ait assuré qu’elle n’en était pas atteinte.

Avant le 25 mars 2020, Fatou Ly Sall était journaliste au Soleil, un quotidien sénégalais. Le lendemmain, elle a toutefois reçu une lettre de démission du directeur général du journal, Yakham Mbaye.

Tout a commencé le 23 mars, quelques jours plus tôt, quand Madame Croquette s’est mise à éternuer et à tousser dans les locaux du Soleil à Dakar. Un collègue inquiet va alerter le directeur de l’administration générale, Abdoulaye Ly de l’état de Fatou Ly Sall. Celui-ci lui demande de sortir du bureau et d’aller consulter un médecin. Elle en consulte un, le Docteur Ba de la Clinique Oisif
près de son lieu de travail. Celui-ci assure à Madame Croquette qu’elle n’est pas atteinte du virus après avoir pris sa température. Abdoulaye Ly lui présente ses excuses et la laisse revenir au bureau…Avant de lui redemander, sous la pression du directeur général, de se faire dépister à l’Institut Pasteur qui disposerait de spécialistes plus compétents en matière de coronavirus. Fatou Ly Sall refuse, ce qui conduit le directeur général à lui demander un certificat médical. Des versions divergentes existent sur le fait que la direction a refusé de réceptionner le certificat. Le 26 mars, Madame Croquette recevait une lettre de licenciement pour fautes lourdes.

La tension autour du coronavirus n’en finit donc pas de générer des issues regrettables. Toujours en mars 2020, un fermier de 38 ans de Bethel Town en Jamaïque était violemment agressé et chassé d’un bus après y avoir éternué.

Source : Seneweb

Articles : 1096