ENTREPRENEURIAT

Cette femme a créé la première ambulance volante d’Afrique de l’Ouest

Ola Orekunrin est devenue à 21 ans l’une des plus jeunes médecins du Royaume-Uni. Peu d’années après, elle a créé Flying Doctors, le premier service d’ambulance volante d’Afrique de l’Ouest.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

On pointe souvent, à juste titre, l »absence d’infrastructures médicales dignes de ce nom en Afrique subsaharienne. Celle-ci est largement illustrée par les voyages de nombreux chefs d’état africains à l’étranger, notamment en Occident, pour s’y faire soigner. Peu de citoyens africains ont en revanche accès à ce genre de privilège.  Beaucoup d’entre eux sont morts faute de pouvoir être transportés dans des institutions médicales de leur propre pays.

Olamide ‘Ola’ Orekunrin, qui porte désormais le nom de son mari, Brown, en a pris conscience ‘à la dure’. Née à Londres, cette jeune femme d’origine nigériane a perdu sa jeune soeur de douze ans dans ces conditions. En voyage au Nigeria, cette dernière est tombée gravement malade de la drépanocytose.

Lire aussi: Des étudiantes créent Drepacare, une application contre la drépanocytose

Aucun hôpital à proximité ne pouvait traiter sa condition médicale. Sa famille chercha un une ambulance volante pour la conduire à un hôpital pouvant la prendre en charge. La seule disponible l’était en Afrique du Sud, à cinq heures de là. La jeune fille décéda. Cette tragédie influencera de manière décisive la carrière d’Ola Orekunrin. Cette jeune femme poursuivra avec brio ses études de médecine en Angleterre dont elle sortira avec brio médecin à 21 ans, en faisant un des médecins les plus jeunes du Royaume-Uni.

La tragédie de sa soeur lui fera toutefois adopter une nouvelle trajectoire professionnelle. Elle y mobilisera ses connaissances médicales, son rêve de devenir pilote pour créer Flying Doctors Nigeria, la première ambulance volante indigène de son pays. En activité depuis plus de dix ans, la société vaut plusieurs millions de dollars et emploie plusieurs dizaines de personnes. Et surtout, elle sauve des vies chaque jour. Dans son pays d’origine, le Nigéria, mais à l’avenir aussi dans le reste du continent africain. Voilà une réponse magistrale à l’incapacité de nombreux dirigeants africains à équiper leurs citoyens d’institutions médicales dignes de ce nom.

ambulance volante

Ole Orekunrin et deux de ses collaborateurs de Flying Doctors Nigeria

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Naomi, 22 ans, décède quelques heures après son appel au Samu

Articles : 1096