HISTOIRE

Paris Saint-Germain : 5 joueurs Noirs qui ont marqué l’histoire

Par Georges Dominique. Le Paris Saint-Germain vient d’obtenir son huitième titre de champion de France grâce entre autres au triplé de Kylian Mbappé. Si le jeune attaquant donne du fil à retordre aux défenseurs, entrant ainsi rapidement mais sûrement dans l’histoire du club, d’autres joueurs noirs avant lui en ont fait autant. Voici une liste non exhaustive de ces étoiles noires.

Docteur Weah, Mister Georges

Georges Weah – Wikipedia.

L’actuel président du Liberia a longtemps été célèbre pour ses qualités de footballeur. Notamment lorsqu’il jouait au Paris Saint-Germain.

Quel but !

23 novembre 1994, 5ème journée de la Ligue des Champions. Le Paris Saint-Germain se déplace chez l’ogre munichois. Laissé sur le banc des remplaçants, Geroges Weah rentre finalement après l’heure de jeu.

La suite est un délice pour les yeux et un supplice pour les défenseurs

L’attaquant libérien s’appuie sur Pascal Nouma, qui lui remet le ballon, fait un râteau pour éliminer un adversaire, puis un premier dribble et second avant d’envoyer une mine dans la lucarne d’Oliver Kahn. Paris l’emporte 1-0, grâce à son attaquant.

Quelques mois plus tard, Mister Georges rejoint le Milan AC où il devient le premier joueur africain à remporter le Ballon d’Or. Depuis, aucun autre joueur du continent n’a remporté le trophée.

Un autre grand attaquant a lui aussi porté le maillot bleu et rouge du Paris Saint-Germain : Nicolas Anelka.

Nicolas Anelka, la symphonie inachevée

Anelka – Pinterest

Il y a certains joueurs qui laissent rarement insensible de part leur talent individuel ou leur personnalité : Anelka, lui, avait les deux ! Une aisance balle au pied et un franc-parler qui dénotait dans ce milieu-là où certains joueurs sortent rarement du cadre.

Filer à l’anglaise

Formé au club, le natif du Chesnay y démarre sa carrière lors de la saison 1995-1996. Son premier but plein de sang-froid le place sous les feux des projecteurs. Âgé alors de 17 ans et 11 mois, il rejoint le 22 février 1997 Arsenal dans la stupeur générale.

Retour en arrière

Champion d’Europe avec le Real Madrid ensuite, le fils prodigue revient en 2000 dans la capitale pour un montant de 215 millions de francs, soit 34,5 millions d’euros environ (un record à l’époque !). Tête d’affiche d’un projet parisien ambitieux, le numéro 9 peine à conduire le club vers les sommets. Les deux parties se séparent définitivement en 2002, laissant un sentiment d’inachevé.

Ce goût amer, ce sentiment de gâchis se confirme quand on sait qu’il a eu pour coéquipier deux génies du ballon rond : Okocha et Ronaldinho.

Jay-Jay Okocha, le magicien nigérian

Okocha – Wikipedia

Avant de rejoindre le Paris Saint-Germain lors de l’été 1998, Jay-Jay Okocha martyrisait les gardiens allemands à commencer par Oliver Kahn (encore lui !). C’est donc précédé d’une flatteuse réputation que le champion olympique avec le Nigéria en 1996, débarque à Paris. Et, il marque les esprits dès ses premiers pas.

Un but d’anthologie

Samedi 08 Août 1998, le Paris Saint-Germain se déplace à Bordeaux. Son équipe étant menée 2 à 0, l’entraîneur Alain Giresse tente un coup de poker et fait rentrer le joueur au numéro 10 floqué dans le dos : Augustine « Jay Jay » Okocha, transfert le plus cher de l’histoire du championnat de France (100 millions de francs).

Balle au pied, Okocha s’amuse avec un premier adversaire, l’efface avant de décocher une frappe puissante qui nettoie la lucarne ! Paris perd finalement 3-1 mais qu’importe le magicien nigérian est déjà entré dans la légende.

Le milieu offensif nigérian a évolué aux côtés d’un autre grand numéro 10 : Ronaldo de Assis Moreira plus connu sous le nom de Ronaldinho.

Ronaldinho, le talent à l’état pur

Ronaldinho – Wikipedia

Dribbleur extraordinaire au sourire inoubliable, Ronaldinho arrive à Paris en provenance du Brésil lors de la saison 2000/2001. Appelé à être l’un des « futurs grands joueurs du monde », le jeune brésilien de vingt-et-un ans fait ses premiers pas en Europe.

Marseille a souffert

Les deux années qu’il a passées au Paris Saint-Germain ont certes étaient irrégulières mais ce sont ses exploits face au rival marseillais qui ont fait de lui une légende.

Feintes de corps, passes-no-look, raids solitaires, le numéro dix parisien étale sa classe lors la double confrontation lors de la saison 2002/20003. De quoi avoir une place de choix dans le cœur des supporters parisiens.

Rares sont ceux qui peuvent « s’asseoir à la table de Ronaldinho » et dire : « Moi aussi, je suis à jamais dans le cœur des supporters ». Amara Diané, lui, le peut.

Amara Diané, héros sans cape

A. Diane / Jeremie Brechet / Rabiu AFOLABI – Sochaux / PSG Paris Saint Germain – 17.05.2008 – Ligue 1 L1 – foot football – largeur action duel opposition

Certains supporters parisiens l’ignorent peut-être mais si le Paris Saint-Germain est encore en Ligue 1, c’est grâce à l’attaquant ivoirien Amara Diané.

Un but à l’arraché !

Souviens-toi…38ème et dernière journée de championnat de la saison 2007/2008, Paris se déplace à Sochaux. S’ils veulent rester au sein de l’élite, les parisiens doivent absolument gagner ! Diané ouvre le score avant que Sochaux n’égalise. Paris est en danger, un but de Lens, qui lutte aussi pour le maintien, et le club descend en deuxième division. Dans les derniers instants de la rencontre, l’attaquant frêle s’arrache et pousse le ballon dans les filets dans un dernier effort. Paris est sauvé !

Paris devrait peut-être penser à rappeler certaines de ses légendes, si elle veut enfin monter dans le « quart pour la Ligue des Champions. »

Articles : 404