CULTURE

Restitution du patrimoine culturel africain : Victoire du CRAN belge

Après la victoire remportée par le Conseil représentatif des associations noires de France, le CRAN belge vient à son tour d’obtenir une décision historique au Parlement francophone de Bruxelles : la résolution présentée en faveur de la restitution des trésors pillés pendant la colonisation a été adoptée, et elle l’a été à l’unanimité.

Restitution du patrimoine culturel africain : Victoire du CRAN belge

Ce résultat est d’abord l’oeuvre de Mireille-Tsheusi Robert, représentante de Bamko-CRAN, l’association partenaire du CRAN-France. C’est aussi le résultat des efforts de Julie de Groote, présidente du Parlement. Toutes deux ont travaillé avec Louis-Georges Tin, président d’honneur du CRAN-France et Premier Ministre de l’Etat de la Diaspora Africaine. C’est ensemble que tous trois avaient posé les premières bases de cette campagne en organisant il y a quelques mois, au Parlement, un colloque sur la question des restitutions.

Mireille-Tsheusi Robert, représentante de Bamko-CRAN

Louis-Georges Tin avait rappelé à cette occasion que plus de 90% du patrimoine culturel africain se trouve en dehors de l’Afrique. Mireille-Tsheusi Robert avait aussi évoqué la problématique des restes humains, conservés en guise de trophées, dans les institutions belges. Julie de Groote s’était alors engagée à présenter une résolution en ce sens, ce qui est maintenant chose faite. Rappelant les conclusions de ce colloque, le texte adopté demande au gouvernement de se pencher « sur les voies, moyens et formes de restitution ».

Lancée en décembre 2013, la campagne du CRAN-France a abouti à l’engagement pris par Emmanuel Macron à Ouagadougou en novembre 2017. Désormais, elle se traduit par cette avancée remarquable obtenue par Bamko-Cran en Belgique. Ainsi, la campagne se développe de plus en plus à l’international, avec les réseaux de l’Etat de la Diaspora Africaine.

Louis-Georges Tin, militant associatif
et ancien président du Conseil représentatif des associations noires de France

Louis-Georges Tin, précédent président du CRAN a déclaré :

« Nous tenons à féliciter Mireille-Tsheusi Robert, qui a mené la bataille avec courage et brio, quand la plupart des commentateurs affirmaient que c’était une tâche impossible. Et nous remercions Julie de Groote, qui s’est désormais retirée de la vie politique, après ce qui apparaît désormais comme le couronnement de sa carrière. Quant à nous, nous devons poursuivre notre combat dans tous les pays concernés par le sujet, en Europe, en Afrique ou ailleurs. Pour le CRAN, Bamko-CRAN et l’Etat de la Diaspora Africaine, la restitution est avant tout une question de justice et de réparation. Nous exigeons simplement tout ce qui nous est dû ». 

Ghyslain Vedeux est le nouveau président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN).

En conclusion, Ghyslain Vedeux, l’actuel président du CRAN a affirmé :

« Le leadership est puissant quand il est collectif. Nous avons initié ce travail en France en lien direct avec le Bénin, en Belgique nos partenaires continuent le travail avec le Congo et ce n’est qu’un début, les autres pays (Espagne, Allemagne, Angleterre, Portugal…) suivront. »

Pour contacter le CRAN
Tel: 0619454552

VOUS AIMEREZ AUSSI :

le CRAN épingle un groupe coupable de « blackface »

Source :

« Restitution : victoire du CRAN belge« , le-cran.fr, publié le 14 mars 2019

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 528