Trilogie Kemi Seba

Fête de la Musique à l’Elysée : le DJ électro arbore un t-shirt « Fils d’immigrés, noir et pédé »

Société

Fête de la Musique à l’Elysée : le DJ électro arbore un t-shirt  « Fils d’immigrés, noir et pédé »

Par Redaction NOFI

Musique électro et danseurs LGBT, la première fête de la musique dans la cours de l’Elysée a choqué la population française. Mais ce qui a retenu notre attention, c’est le t-shirt que portait DJ Kiddy Smile sur lequel on pouvait lire « Fils d’immigrés, noir et pédé »…

C’est une première dans l’histoire de la Fête de la musique depuis sa création en 1982. Le président français a organisé une soirée dans la cours du Palais présidentiel ce jeudi 21 juin 2018.

Comme un seul homme, le monde politique est tout de suite monté au créneau pour dénoncer l’ambiance « décadente » dans la cours de l’Elysée transformée en « strip bar » le temps d’une soirée. C’est notamment la prestation des danseurs LGBT qui a choqué l’opinion publique. Ces danseurs, majoritairement masculins, très légèrement vêtus de shorts et de talons aiguilles, offraient un spectacle de voguing. Ce style de danse né dans les années 1970 dans des clubs gay fréquentés par des homosexuels latino-américains et afro-américains de New York, s’est répandu en Europe depuis les années 2000.

Les danseurs de la fête de la musique organisée dans la cours présidentielle de l’Elysée

1500 personnes avaient réservé leur place pour assister à un show animé par plusieurs DJ électro. Parmi eux, DJ Kiddy Smile s’est fait remarqué par son t-shirt. Le styliste, producteur, musicien et danseur portait un t-shirt noir sur lequel on pouvait lire: « Fils d’immigrés, noir et pédé ». Sur sa page Facebook, il s’explique:

« Je sais ce que représente l’Elysee en terme d’oppression et d’histoire pour QPOC / POC & la communauté LGBTQIA+ ainsi que la répression des migrants mais je crois fermement au high jacking du pouvoir en place de l’intérieur et a la creation du discours la ou il n’y en a plus/pas : cette invitation à mixer dans la demeure temporaire de Macron se présente a moi comme une opportunité de pouvoir faire passer mes messages : moi fils d’immigrés noir pédé va pouvoir aller au coeur du système et provoquer du discours de par ma présence…(…) Avec la loi Asile Immigration je n’existerai pas ».

Un spectacle pour le moins étonnant nous montrait un groupe de danseurs, tous noirs, se livrer à un show endiablé pour un public majoritairement blanc.

Le DJ Kiddy Smile affirme se mobiliser en faveur de deux causes: les migrants, il s’est d’ailleurs engagé à verser les 1500 euros de cachet à une association d’aide aux migrants; et la communauté LGBT. Son t-shirt synthétisait donc ses deux priorités. Mais pourquoi mélanger une revendication qui touche de près de très nombreuses personnes en France (« fils d’immigrés ») qui se battent chaque jour pour plus d’égalité et de justice; à une autre, qui elle, concerne la vie privée de chacun (pédé »).

Sans dénigrer les droits de la communauté LGBT, peut-on concilier les deux combats? L’un est ethniquement marqué, l’autre, socialement englobante.

Enfin, arborer un t-shirt en affirmant combattre un système, quand on est invité à mixer à la première fête de la musique organisée à l’Elysée, est-ce réellement subversif?

fête de la musique

Le couple Macron pose avec les danseurs

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !