Trilogie Kemi Seba

Plus de 50 morts dans une bavure de l’armée nigériane

Société

Plus de 50 morts dans une bavure de l’armée nigériane

Par Sandro CAPO CHICHI

Un bombardement aérien de l’armée nigériane visant des terroristes de Boko Haram a causé par erreur la mort de plus de 52 civils.

Plus de 200 personnes auraient été blessées et au moins 52 autres tuées lors d’un raid de l’armée nigériane à Rann au nord-est du pays, près de la frontière avec le Cameroun, le 17 janvier 2017. Cette attaque, qui ciblait des terroristes de Boko Haram, a en fait atteint un camp de réfugiés. Le président nigérian Muhammadu Buhari, qui deux semaines auparavant, avait annoncé que Boko Haram avait été ‘écrasé’ a appelé au calme tout en faisant part de sa consternation. Il s’agirait de la première fois où l’armée nigériane aurait admis une telle erreur.