Trilogie Kemi Seba

Haiti : L’ONU présente enfin ses excuses pour sa responsabilité dans l’épidémie de cholera

Culture

Haiti : L’ONU présente enfin ses excuses pour sa responsabilité dans l’épidémie de cholera

Par Makandal Speaks

Jeudi 1 Décembre 2016, Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est excusé pour la première fois au peuple haïtien pour le rôle de l’organisation internationale dans une épidémie de choléra dévastatrice qui a tué plus de 9 300 personnes et infecté plus de 800 000 personnes.

« Au nom des Nations unies, je vais vous le dire très clairement : nous nous excusons auprès du peuple haïtien »

Ban Ki-moon, à même fait « l’effort » de le dire tour à tour en créole, en français et en anglais, face à l’assemblée générale des Nations unies.

« Nous n’avons tout simplement pas fait assez concernant l’épidémie de choléra et sa propagation (…). Nous sommes profondément désolés pour notre rôle. »

Rappelons brièvement les faits. Selon les centres américains de contrôle et de prévention des maladies, pas de doute, le choléra a été introduit en Haïti par des casques bleus népalais infectés envoyés, là-bas après le dramatique tremblement de terre en 2010. Ces « soldats de la paix » de la MINUSTAH * n’avaient rien trouvé de mieux que de déverser leurs eaux usées et leur matières fécales dans une rivière du pays de Toussaint Louverture. L’ONU n’avait eu de cesse de nier sa lourde faute

08piarroux-inyt-master768

Patients atteints du choléra recevant un traitement à l’hôpital Saint-Nicolas de Saint-Marc en 2010. Credit Dieu Nalio Chery / Associated Press

Mais pas de quoi se réjouir pour autant… Comme on aurait pu s’en douter, ces « exquises » excuses ne sont que symboliques. Ban Ki-moon ne reconnait qu’une « responsabilité morale à agir« . Depuis le déclenchement de l’épidémie et les accusations contre leurs Casques bleus, l’ONU à toujours invoqué la très pratique immunité diplomatique dont elle bénéficie pour leurs missions. Plusieurs tribunaux américains ont d’ailleurs confirmer cela suite aux plaintes de victimes réclamant des indemnités.

Cependant, l’ONU à quand même daigné mettre en place deux programmes pour 400 millions de dollars, afin d’intensifier sa lutte contre l’épidémie. En effet après l’ouragan Matthew, celle-ci reprend. L’organisation internationale espère aussi améliorer les infrastructures sanitaires catastrophiques du pays… N’est-ce pas la moindre des choses lorsque l’on est responsable de la mort d’autant d’hommes, de femmes et d’enfants ?

La lutte continue !!!

*MINUSTAH : Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti