Trilogie Kemi Seba

Football: la pensée de Florentino Perez sur les joueurs noirs

Société

Football: la pensée de Florentino Perez sur les joueurs noirs

Par Abou Cissé

Un agent de joueurs a déclaré à un média espagnol que le président du Real Madrid avait un problème avec un certain type de joueurs.

La révélation choquante de Santos Marquez

Un secret de Florentino Perez a été révélé. En pleine période de transferts, l’agent de joueurs espagnol, notamment celui d’Iker Casillas,  Santos Marquez, a lâché un secret de polichinelle dans le monde du football concernant le président du Real Madrid Florentino Perez. Voici la déclaration sans équivoque de Santos Marquez. « On ne se parle plus depuis qu’il a manqué de respect à Makelele. Florentino n’aime pas les joueurs noirs. Il n’est pas raciste, c’est juste qu’il ne les aime pas. C’est pour ça qu’il a laissé partir Eto’o. Et pour moi, c’était autant un Galactique que Figo. Mais il est parti à cause de sa couleur de peau », explique-t-il dans un entretien à AS.

Des exceptions à signaler malgré tout

On comprend mieux à présent pourquoi l’ancien international français Claude Makelele, qui a joué durant trois saisons au Real Madrid, entre 2000 et 2003 n’a pas poursuivi l’aventure dans la capitale espagnole malgré son rôle majeur dans l’effectif galactique madrilène. D’ailleurs, son départ du club avait été néfaste pour les Merengues en Ligue des Champions qui n’alignaient pas les résultats escomptés jusqu’en 2014. Durant cette longue période de disette européenne, le Brésilien Robinho a porté le maillot merengue entre 2005 et 2008. Mais un autre joueur au même poste que Makelele est resté plus longtemps que lui à la Maison Blanche. Il s’agit du Néerlandais Clarence Seedorf, qui a joué quatre saisons entre 1996 et 2000.

Si les trois milieux de terrains de la communauté (Makelele, Seedorf, Robinho) ont duré au Real Madrid malgré l’opinion négative de Florentino Perez sur les joueurs noirs, ce n’est pas le cas des attaquants. Avec les révélations de Santos Marquez, les choses sont plus claires à présent concernant l’histoire éclaire entre le Real Madrid et l’attaquant camerounais Samuel Eto’o qui a donc brillé par la suite dans le club rival le FC Barcelone. Les Catalans n’ont pas de problème sur un type de joueurs comme leur  rival à l’image de la manière dont les dirigeants de Barcelone ont géré le cas Eric Abidal avec son cancer du foie. Même sort pour l’enfant terrible du football français, Nicolas Anelka, qui n’est resté qu’une saison.