Trilogie Kemi Seba

Nigeria : Quand la pénurie d’essence paralyse tout le pays

Economie

Nigeria : Quand la pénurie d’essence paralyse tout le pays

Par Sébastien Badibanga

Le premier producteur africain du pétrole manque d’essence. Cette pénurie bloque de nombreux secteurs de l’économie nigériane. Et pour cause, l’Etat n’a pas payé de subventions aux fournisseurs de carburant.

Une situation ubuesque. Le premier producteur africain de pétrole manque d’essence. Ainsi, de nombreux secteurs de l’économie nigériane se retrouvent-ils bloqués par la pénurie de carburant.

A Lagos, Abuja et dans plusieurs grandes villes du pays, les compagnies aériennes suspendent ou annulent des vols, certaines radios ont cessé d’émettre et les opérateurs téléphoniques craignent de ne plus pouvoir assurer l’alimentation du réseau, rapporte RFI Afrique.

Explication : le gouvernement sortant, sous l’ère de l’ex-président Goodluck Jonathan, n’a pas versé de subventions aux fournisseurs de carburant. Du coup, ces derniers tournent au ralenti.

Par conséquent, « les importateurs et vendeurs d’essence livrent le carburant au compte-gouttes et réclament au gouvernement sortant le paiement de 200 milliards de naires (environ 900 millions d’euros) de subventions craignant que la prochaine administration refuse de s’en acquitter », souligne Le Monde Afrique.

Conséquence : on assiste à des scènes de files d’attentes interminables notamment dans la capitale de la plus grande puissance économique d’Afrique. En outre, la pénurie d’essence a fait exploser le prix du taxi.

Le nouveau chef de l’Etat nigérian, Muhammadu Buhari et son équipe ministérielle accèdent officiellement au pouvoir ce 29 mai.