Trilogie Kemi Seba

Mali : Deux chefs jihadistes tués par l’armée française

Politique

Mali : Deux chefs jihadistes tués par l’armée française

Par Sébastien Badibanga

Dans la nuit du 17 au 18 mai, l’armée française a éliminé deux chefs jihadistes de premiers plans au Nord-Mali : Abdelkrim al-Targui, le chef d’une katiba d’Aqmi et Ibrahim Ag Inawalen, le numéro 2 d’Ansar Dine.

Un véritable exploit militaire. Abdelkrim al-Targui, le chef d’une katiba d’Aqmi et Ibrahim Ag Inawalen, le numéro 2 d’Ansar Dine ont été tués par l’armée française lors d’une opération militaire menée dans la nuit du 17 au 18 mai.

« Je ne vous dirai pas lequel nous a menés à l’autre. La situation est devenue extrêmement intéressante et nous avons donc déclenché l’action », raconte un cadre de l’état-major, rapporte RFI Afrique. Et d’ajouter : « Des chefs jihadistes de ce rang ne se rendent pas. Ils mangent, dorment, vivent avec leurs armes automatiques. Ils ont ouvert le feu. Nos forces ont riposté. »

En novembre 2013, le groupe  Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avait revendiqué l’exécution de deux otages français à Kidal : Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Rappelons que l’opération Barkhane, lancée en août 2014 pour remplacer l’opération Serval, se poursuit au Sahel. Il s’agit de lutter contre la menace islamiste.