Frais de livraison gratuit

Mali : Deux chefs jihadistes tués par l’armée française

Politique

Mali : Deux chefs jihadistes tués par l’armée française

Par Sébastien Badibanga

Dans la nuit du 17 au 18 mai, l’armée française a éliminé deux chefs jihadistes de premiers plans au Nord-Mali : Abdelkrim al-Targui, le chef d’une katiba d’Aqmi et Ibrahim Ag Inawalen, le numéro 2 d’Ansar Dine.

Un véritable exploit militaire. Abdelkrim al-Targui, le chef d’une katiba d’Aqmi et Ibrahim Ag Inawalen, le numéro 2 d’Ansar Dine ont été tués par l’armée française lors d’une opération militaire menée dans la nuit du 17 au 18 mai.

« Je ne vous dirai pas lequel nous a menés à l’autre. La situation est devenue extrêmement intéressante et nous avons donc déclenché l’action », raconte un cadre de l’état-major, rapporte RFI Afrique. Et d’ajouter : « Des chefs jihadistes de ce rang ne se rendent pas. Ils mangent, dorment, vivent avec leurs armes automatiques. Ils ont ouvert le feu. Nos forces ont riposté. »

En novembre 2013, le groupe  Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avait revendiqué l’exécution de deux otages français à Kidal : Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Rappelons que l’opération Barkhane, lancée en août 2014 pour remplacer l’opération Serval, se poursuit au Sahel. Il s’agit de lutter contre la menace islamiste.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !