SOCIÉTÉ

Ces Afro-Américains de droite qui font le buzz dans les médias

Outre Ben Carson et Herman Cain, officiellement candidats à la présidence américaine, d’autres Noirs américains se sont illustrés par leurs déclarations conservatrices ‘choc’ dans les médias.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Le grand public avait découvert le phénomène avec Colin Powell et Condoleeza Rice, tous deux Secrétaires d’Etat successifs du gouvernement Bush. Ces deux membres de la communauté noire américaine traditionnellement associée à la gauche et au parti démocrate, devenus les bras droits, à l’étranger, du gouvernement républicain et conservateur.

droite

George W. Bush, Condoleezza Rice & Colin Powell

De même, le membre du Tea Party Herman Cain était devenu, lors de sa campagne pour l’investiture républicaine, une sensation sur le web.

droite

Herman Cain

Ces derniers mois, plusieurs autres membres de la communauté afro-américaine étrangers au monde politique, se sont illustrés par leurs propos explicitement conservateurs qui ont fait le buzz.

Ben Carson

Outre ses propos très critiques sur l’homosexualité qui ne sont pas rares parmi les membres de la communauté noire, le neurochirurgien Ben a déclaré de manière controversée que l’Obamacare, programme destiné à proposer une assurance santé à un prix abordable à tous les citoyens américains comme la pire chose qui serait arrivée aux Etats-Unis depuis l’esclavage. Avec ce type de commentaires, Carson fut plébiscité dans les médias et le net par des sympathisants conservateurs et annoncé comme un potentiel candidat à la présidentielle de 2016, annonce devenue réalité hier lorsque l’intéressé s’est officiellement présenté pour représenter le Parti Républicain pour la présidence du pays en 2016.

droite

Ben Carson (Crédit Photo : Carolyn Kaster / AP Photo)

Stacey Dash

Rendue célèbre par sa participation à la série Clueless à la fin des années 90, Stacey Dash a récemment défrayé pour ses prises de position conservatrices jugées inhabituelles pour une Afro-Américaine. Initialement démocrate et supportrice de Barack Obama, elle changea d’allégeance en 2012, appelant à voter  pour le candidat républicain Mitt Romney lors des dernières élections présidentielles. Ce soutien d’une Afro-Américaine à un candidat républicain et blanc face à un candidat noir et démocrate de nombreuses attaques de la part de sa communauté ethnique. Dash continua pourtant à endosser le rôle de la Noire républicaine de service dans les médias, tenant des positions conservatrices sur des sujets de société, notamment regardant les Noirs et autres minorités.  En octobre dernier par exemple, elle déclarait que l’Obamacare n’avait pas été utile aux minorités : « Cela les empêche de se bouger ; ils reçoivent de l’argent gratuitement. Ils n’ont aucune éducation. (…) “Ils ont une mentalité digne des plantations. Aussi longtemps qu’on vous donnera autant d’argent , vous ne bougerez pas. »  Malgré la pertinence manifestement limitée de ses interventions, Dash a récemment été engagée comme analyste de la société par Fox News et multiplie les plateaux télé.

CJ Pearson

droite

CJ Pearson

L’un de ces derniers Noirs conservateurs en date sur-relayé dans les médias est CJ Pearson, un jeune Afro-Américain âgé d’une douzaine d’années qui en février s’était fendu d’une longue tirade contre le supposé manque de patriotisme d’Obama dans une vidéo YouTube. Le jeune garçon avait été largement repris dans les médias conservateurs pour ridiculiser le Président Obama.

Pourquoi un tel engouement médiatique envers ces personnages noirs de droite? A notre avis, cela a beaucoup à voir avec la couleur de peau du Président Obama, dont beaucoup des critiques républicains se plaignent des difficultés à le critiquer sans être accusés de racisme.

droite

Caricature d’une carte représentant la ‘race card’, une attitude consistant à  se victimiser en se plaignant constamment du racisme qu’adopteraient des Noirs américains pour se trouver des excuses ou discréditer les critiques leur étant adressées.

En promouvant à leur place des Noirs, les conservateurs parviennent à faire passer leur message tout en se prémunissant d’accusations de racisme. Ce buzz de Noirs américains de droite prendra-t-il fin au terme du mandat d’Obama? Le passage de ce dernier à la tête de son pays, ainsi que ceux de Colin Powell et de Condoleezza Rice ont montré qu’à gauche ou à droite, la présence de Noirs derrière des projets défavorables à leurs communautés à domicile où à l’étranger avaient l’avantage de poursuivre ce type de politiques de manière encore plus virulente sans être accusés directement de racisme ou d’impérialisme du monde blanc. Rien n’exclut donc, au delà des maigres chances de Ben Carson de recevoir l’investiture républicaine puis suprême en 2016, de voir une médiatisation croissante des Noirs de droite aux Etats-Unis.

Articles : 1093