Frais de livraison gratuit

Afrique du Sud et Mozambique : Des excuses et des mains serrées

Politique

Afrique du Sud et Mozambique : Des excuses et des mains serrées

Par Sébastien Badibanga

L’heure de la diplomatie a sonné. Le président Jacob Zuma a présenté ses excuses à son homologue Filipe Nyusi, mercredi 20 mai à Maputo, pour le traitement de « choc » réservé aux ressortissants mozambicains de l’Afrique du Sud.

Après la pluie, le beau temps. Lors d’une visite officielle au Mozambique, le président sud-africain a présenté ses excuses à son homologue, mercredi 20 mai à Maputo, la capitale, pour le traitement de « choc » réservé aux ressortissants mozambicains de l’Afrique du Sud.

« Il est important pour nous de présenter des excuses au nom de la minorité de Sud-Africains qui se sont mal comportés », a déclaré Jacob Zuma, à Filipe Nyusi, rapporte Le Monde Afrique.

Des tensions sur fond de xénophobie

L’objet du délit ? Le meurtre du Mozambicain Emmanuel Sithole à Johannesburg a tendu les relations entre les deux pays voisins. Puis, l’expulsion, la semaine dernière, de 420 ressortissants de la Mozambique vivant en Afrique du Sud, a mis le feu aux poudres.

« Nous espérons que, à la suite des attaques xénophobes, il y aurait une accalmie et que d’autres méthodes seraient recherchées pour résoudre le problème de fond, qui est celui de l’immigration illégale », a affirmé le ministre mozambicain des Affaires étrangères Oldemiro Baloi.

Pour rappel, les violences xénophobes, qui ont eu lieu au mois d’avril notamment à Durban, ont causé la mort de plusieurs immigrés africains.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !