Trilogie Kemi Seba

Xénophobie en Afrique du Sud : Le gouvernement met en garde contre les violences visant les immigrés africains

Politique

Xénophobie en Afrique du Sud : Le gouvernement met en garde contre les violences visant les immigrés africains

Par Sébastien Badibanga

Après deux semaines de violences, parfois meurtrières, le gouvernement sud-africain tire la sonnette d’alarme pour mettre en garde contre la xénophobie qui vise les ressortissants étrangers vivant en Afrique du Sud.

Depuis deux semaines, les immigrés africains vivent l’enfer au quotidien dans des villages de Durban, en Afrique du Sud. Les autorités sud-africaines ont, donc, décidé de réagir : le gouvernement a lancé, mardi, un avertissement contre les violences visant les ressortissants étrangers résidant dans le pays.

Plusieurs ministres se sont exprimés devant la presse afin de mettre en garde contre ces agressions. « Toute attaque contre un étranger est un crime », a déclaré le ministre de la Défense, Nosiviwe Mapisa. Avant de rappeler que le pays arc-en-ciel est signataire du protocole relatif aux statuts des réfugiés.

Trois Ethiopiens tués

Le week-end, 48 personnes ont été arrêtées pour pillage, violence et meurtres. Ce lundi, plusieurs dizaines de commerçants somaliens ont été pillés. Au total, la police dénombre 4 morts.

La semaine dernière, les violences xénophobes ont causé la mort de 3 Ethiopiens. Leurs corps seront rapatriés en Ethiopie.

Une commission, composée de plusieurs ministres, a été mise en place afin de travailler avec les autorités locales et ainsi oeuvrer pour le rétablissement de l’ordre.

Le discours de la haine

L’homme par qui le mal est arrivé n’est autre que le roi Zoulou Goodwill Zwelithini.

Pour rappel, la plus haute autorité traditionnelle de la province du Kwazulu Natal avait enjoint les étrangers de quitter l’Afrique du Sud et de retourner dans leur pays d’origine.

Un discours qui a déclenché ces violences meurtrières qui ont, par ailleurs, poussé 1 000 immigrés africains à se réfugier dans d’autres villes du pays.