POLITIQUE

François Shematsi, ou être noir au Front National

 NOFI a rencontré François Shematsi. Ce français d’origine congolaise est membre du Front National depuis 2011, après une expérience au Parti Socialiste. Ses motivations, son positionnement dans le paysage politique français…C’est naturellement que le stéphanois nous parle de son engagement. Entretien en 10 questions avec le  professeur Shematsi.

Pouvez-vous vous présenter ?

Mungo François Shematsi, né au Congo Kinshasa, marié, père de trois enfants. Je suis arrivé en France en qualité de réfugié politique. J’ai demandé et obtenu la nationalité française. J’ai ensuite poursuivi mes études à l’université de Strasbourg et suis diplômé bac+5 en Economie et Gestion des Entreprises. Je suis actuellement professeur dans un lycée.

 

Depuis quand êtes-vous engagé au Front National ?

Depuis 2011.

 

Pourquoi vous être encarté dans ce parti ?

J’ai rencontré au FN des gens honnêtes et pas racistes, contrairement à ce qui est dit dans les autres partis politiques. Le parti socialiste et l’UMPS sont des menteurs.

 

Pensez-vous que votre adhésion en tant que noir participe à la nouvelle image que veut se donner le FN ?

Je sais que Marine Lepen veut montrer au monde entier que le FN n’est pas raciste et, qu’elle fait des efforts pour changer l’image de notre parti politique.

 

Cette couleur de peau n’a-t-elle jamais été un obstacle ?

Les noirs souffrent plus que d’autres du racisme ordinaire en matière d’emploi, de logement et autres. Mais ceci n’est pas dû au FN. Les autres partis politiques qui ont le pouvoir depuis 60 ans  ne font rien pour résoudre le problème du racisme en France.

 

Comment réagissent vos proches ? Les gens en général ?

Ceux qui s’interrogent, je leur dit le sens de ma démarche et de mon adhésion au FN. En général, ils comprennent.

 

Quels sont vos rapports avec votre pays d ’origine ?

J’ai de très bons rapports avec ma famille qui est restée au Congo.

 

N’avez-vous jamais eu de problèmes avec les autres partisans ?

Pas encore, mais on peut toujours craindre de croiser les membres du Front de gauche et les Antifans qui sont très agressifs.

 

Quels sont clairement les projets du FN en ce qui concerne l’immigration ?

Stopper l’immigration afin de mieux intégrer ceux qui vivent légalement en France. Lutter contre l’immigration clandestine et renvoyer dans leur pays tous les clandestins (ce qui est déjà commencé par les autres partis politiques qui organisent des charters sans le dire).

 

Quels sont vos rapports avec votre pays d ’origine ?

J’ai de très bons rapports avec ma famille qui est restée au Congo.

 

Après le score du FN aux dernières élections, quel sera le prochain champ d’action du Parti ?

Pour répondre à la question, nous avons obtenu lors des dernières élections environ 40% du suffrage. Nous nous préparons en vue de gagner les élections régionales en décembre 2015 et surtout, faire gagner la présidentielle et les législatives en 2017.

Que pensez-vous d’une initiative comme NOFI ?

Elle est très bien, car elle permet de s’expliquer et montrer à vos lecteurs que les membres du FN sont des citoyens normaux. L’agressivité est du côté des autres partis politiques dont le Front de Gauche.

 

Retrouvez le parcours de François Shematsi dans son livre, Un Noir au Front National, aux éditions EDILIVRE.

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Articles : 647