Malkia - Le réveil du Ka

Percy Sledge , star par hasard

Culture

Percy Sledge , star par hasard

Par SK

Percy Sledge est l’interprète du slow interplanétaire When a man loves a woman. Chanteur aux influences Country-Soul, il est l’un des chanteurs les plus célèbres de son époque, devenu star grâce à une rencontre fortuite, au cours de l’année 1966…

 

Le parcours d’un enfant du pays

Percy Sledge naît le 25 novembre 1941 à Leighton (Colbert County) en Alabama. Alors qu’il n’est encore qu’un nourrisson, il devient orphelin de père. Sa rencontre avec la musique se fait à la Galilee Baptist Church, lorsqu’il intègre la chorale de l’église pour chanter du gospel. A l’origine, il ambitionne de devenir joueur de baseball. En dehors de ça, il chante dans le chœur de son lycée, où son talent est très vite repéré par ses professeurs de musique. Pourtant, à cette époque, Percy n’envisage pas le chant comme plan de carrière et à la fin de ses études, il est forcé de travailler, car déjà père de cinq enfants. Percy cumule les jobs avant d’être recruté comme aide-soignant à l’hôpital de Sheffield.

 

 Le début de l’aventure musicale

En 1965, il devient chanteur intérimaire pour un groupe local, The Esquires Combo, avec qui il fait les tournées de tous les clubs et universités d’Alabama et du Mississipi. Mais c’est pour des raisons strictement financières qu’il accepte alors d’être intermittent de la musique.

Sa carrière démarre réellement au cours de l’année 1966, lorsqu’il fait la rencontre d’un producteur et parolier, Quin Ivy. C’est grâce à lui qu’il finalisera son titre le plus célèbre, When a man loves a woman, dont Sledge avait inventé l’air avec deux musiciens des Esquires Combo, Andrew Pop Wright et Calvin Lewis. Le titre est enregistré au Florence Alabama Music Entreprises (F.A.M.E) avec les meilleurs musiciens de l’époque.

percy sledge 2

C’est la signature d’un contrat avec le directeur d’Atlantic Records, Jerry Wexler (qui compte également Ray Charles dans son écurie), le 9 avril 1966, qui lance définitivement sa successs story. Le titre fait le tour du monde et se classe numéro un des ventes dans tous les classements, et simultanément dans deux catégories : pop et r&b, ce qui est une première dans l’histoire de la musique. Par ailleurs, il est le premier, si ce n’est le seul,  dont on dira qu’il a un style country-soul.

Le style du morceau sera le style définitif de Percy Sledge, car le produit d’un son qui lui ressemble : des influences de musique liturgique (gospel), de country et de soul, en somme, la musique du sud. Il n’interprète alors que des titres chargés de cette énergie sensuelle et demeure une star planétaire, enchaînant les succès durant trois années. Chaque morceau se classe automatiquement au top 10.

Percy est un artiste et pas un militant. On lui reproche à l’époque d’avoir accepté de se produire en Afrique du Sud, alors en pleine période d’Apartheid.

 

La navigation entre échec et succès

Seulement, presque aussi vite que l’histoire a commencée, le soul man doit lever le pied, au début des années soixante-dix, en raison de graves problèmes de santé.

Il tente de renouer avec la gloire quelques temps plus tard, en 1974, lorsqu’il change de maison de disque. Il quitte alors Atlantic Record et Jerry Wexler pour Phil Walden et Capricorn Record. Malheureusement, le succès se fait rare après son dernier tube I’ll be your everything. Les deux albums qui suivent se vendent très mal. Percy se voit donc forcé de faire la tournée des clubs pour continuer à vivre confortablement. Il ne reviendra sur le devant de la scène qu’à la fin des années quatre-vingt, grâce au son qui l’a propulsé (When a man loves woman, toujours celui-ci ! )  et qui est utilisé dans le film Platoon d’Oliver Stone (1987) et accessoirement dans une publicité pour une boisson. Percy surfe alors sur ce regain de notoriété. En 1989, la Rythm and Blues Foudation lui remet un prix pour l’ensemble de sa carrière.

percy1

Au début des années 1990, Percy Sledge est condamné pour fraude fiscale. Il sort tout de même un album en 1994, qui remporte un succès correct.

Les médecins lui diagnostiquent un cancer en 2014.

Percy Sledge, l’artiste mais aussi le père (12 enfants) et époux (deux mariages) s’éteint le 14 avril 2015. Il décède à son domicile de Baton Rouge en Louisiane, à l’âge de 73 ans.  De mémoire collective, Sledge restera un grand chanteur et surtout, l’interprète d’un tube intemporel.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !