Le Bouquet Africain de Thema

Kenya : des femmes membres du Parlement se plaignent de harcèlement sexuel

Politique

Kenya : des femmes membres du Parlement se plaignent de harcèlement sexuel

Par Sandro CAPO CHICHI

Dans le contexte des accusations de viol à l’endroit de Gideon Mwiti, un membre du parlement kényan, des femmes de cette institution se sont levées pour dénoncer le harcèlement sexuel dont beaucoup d’entre elles auraient été victimes de la part de leurs collègues masculins.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Le membre du Parlement de la circonscription du Central Imenti Gideon Mwiti a été arrêté et mis en examen hier le 2 avril dernier pour le viol d’une journaliste dans son bureau qu’il aurait forcé à passer un test du VIH avant d’accomplir ce forfait.

Imenti-Central-MP-Gideon-Mwiti

Gideon Mwiti

 

DN+KEWOPA+2503e.JPG

Des membres féminins du parlement kényan

La médiatisation plus ancienne de ces accusations ainsi que celle d’harcèlement sexuel contre Elisha Busienei un autre membre du Parlement au détriment de Joyce Lay, la représentante des femmes d’une autre circonscription lorsqu’ils étaient tous deux en voyage officiel au Japon avait entraîné, il y a une semaine une protestation officielle de la part de membres féminins du Parlement.

Celles-ci, à travers l’ Association des Femmes Membres du Parlement Kényan ont adressé une pétition au porte-parole de l’Assemblée Nationale, demandant une unité traitant l’augmentation des cas de harcèlement contre des femmes au sein du parlement.
« Dans un pays où des femmes se sont littéralement battues durement pour atteindre les positions de leadership qu’elles exercent maintenant, on ne peut permettre à quelques personnes de nous ramener en arrière et d’effacer les progrès que nous avons accomplis » a déclaré la porte-parole des femmes parlementaires kényanes, Cecily Mbarire.

Ces voix féminines du parlement sont toutefois polyphones. La parlementaire de la circonscription de l’Othaya Mary Wambui a par exemple déclaré que sa propre attitude la ‘protégeait’ de tels comportements. « Les femmes leaders s’amusent régulièrement avec des hommes qui ne sont ni leurs maris ni leurs compagnons, s’alcoolisant jusqu’à des heures très tardives dans la nuit. (…) D’une manière ou d’une autre, ces femmes encouragent les hommes à les harceler sexuellement. »

Mary wambui

Mary Wambui

De la même manière, la parlementaire du conté de Nyeri, Priscilla Nyokabi a invité les femmes à préserver leur dignité et à ne devenir intime qu’avec des hommes qui le méritent vraiment. Ces déclarations ont été prononcées dans un climat de controverse par rapport aux agressions sexuelles au Kenya à tous les échelons de la société. Dans le cadre du programme ‘Your moment of Truth’ destiné à sensibilisé les jeunes écoliers kényans à combattre le viol, l’organisation Ujamaa Africa a révélé qu’avant son intervention, les jeunes écoliers de sexe masculin déclaraient que les jeunes filles portant la mini-jupe, acceptant de se faire inviter à des rendez-vous chers ou qui sortaient pendant la nuit ‘offraient’ une relation sexuelle aux garçons.

Une loi contre la violence domestique a été votée parlement kényan, n’attendant que le consentement du Président Uhuru Kenyatta.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !