Malkia - Le réveil du Ka

Etats-Unis : Blancs et Noirs manifestent contre les violences policières

Société

Etats-Unis : Blancs et Noirs manifestent contre les violences policières

Par Sébastien Badibanga

Mercredi, plusieurs milliers de manifestants, Blancs et Noirs, ont marché dans le calme pour réclamer « justice » après la mort de Freddie Gray, jeune homme noir, âgé de 25 ans, décédé le 19 avril à la suite d’une arrestation policière musclée.

« Pas de justice, pas de paix ». C’est l’un des slogans scandés lors de la manifestation qui s’est déroulée mercredi à Baltimore. Plusieurs milliers de manifestants, Blancs et Noirs, ont marché dans le calme pour réclamer « justice » après la mort de Freddie Gray, jeune homme noir, âgé de 25 ans, décédé le 19 avril à la suite d’une arrestation policière musclée.

« Les manifestants, des Blancs et des Noirs, défilaient sans heurts ni incidents majeurs, a précisé la police de Baltimore sur son compte twitter, ajoutant qu’il n’y a eu aucune arrestation ni aucun blessé lors de la manifestation aujourd’hui », rapporte Le Monde Afrique.

Manifestation 1

« Policiers assassins »

Bon nombre de lycéens et étudiants ont participé à cette marche de protestation contre les violences policières qui s’est dirigée vers l’hôtel de ville. Ils se sont fait remarquer par leurs slogans coup de poing. « Envoyez ces policiers tueurs en prison, tout le foutu système est coupable », ont-ils déclamé. Et de renchérir : « Les policiers assassins méritent la cellule. »

Manifestation 3

A New-York, plusieurs centaines de manifestants ont marché mercredi à 18 heures à Union Square, au sud de Manhattan, suite à l’appel lancé sur la page Facebook « NYC se bouge et soutient Baltimore ». Selon la chaîne CNN, des dizaines de protestants auraient été interpellés.

A Washington, une manifestation rassemblant jusqu’à 1 000 personnes, des jeunes pour la plupart, s’est achevée devant la Maison Blanche. Parmi les chants entendus, on a pu observer celui-ci : « Ces policiers racistes doivent partir. »

Pour la première fois, le président américain Barack Obama s’est exprimé hier pour exhorter la police à faire le ménage dans ses rangs, appelant tout le pays à faire « un examen de conscience ».

La mort de Freddie Gray, le 19 avril, une semaine après une arrestation musclée, n’est toujours pas élucidée. Retenu en garde à vue, il serait mort des suites d’une fracture des vertèbres cervicales. Plusieurs enquêtes, internes et indépendantes, ont été lancées pour faire la lumière sur les circonstances du décès de ce jeune homme noir.

Manifestation 2

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !