Black Panther : Wakanda Forever au cinema

EDAN TV : “Une chaîne qui propose un rendez-vous à tous mais qui offre une fenêtre sur la diversité”

Culture

EDAN TV : “Une chaîne qui propose un rendez-vous à tous mais qui offre une fenêtre sur la diversité”

Par Sébastien Badibanga 8 avril 2015

Cette nouvelle chaîne de télévision, consacrée à l’Afrique, a été lancée le 24 mars. Consciente des enjeux, Evelyne Diatta-Accrombessi, sa fondatrice, explique son projet : “offrir une fenêtre sur la diversité” en proposant des programmes africains, afro-américains et européens.

C’est Canalsat qui va distribuer la nouvelle chaîne du Bouquet Evasion consacrée à l’Afrique. Partenaire de la chaîne A+propriété de Canal +, EDAN TV propose depuis le 24 mars, jour de son lancement officiel, des programmes africains, afro-américains et européens. L’idée : “offrir une fenêtre sur la diversité”.

La chaîne de télévision panafricaine est financée à hauteur de 5 millions d’investissement, par le groupement de partenaires africains et européens, issus notamment de l’industrie et des médias, dont le fonds d’investissement sud-africain “TransAfrica capital”.

“Une émission hebdomadaire consacrée au décryptage de l’actualité”

La fondatrice d’EDAN TV, diplômée en sciences politiques, ne se fait aucune illusion sur le monde intraitable des médias. “C’est vrai que je ne suis absolument pas issue du monde audiovisuel, mais je suis une enfant de la télé”, confie-t-elle au Point Afrique. Mais, son souci de voir la télé française ressembler à la totalité de sa population l’a transcendée. “Les programmes me plaisent, mais j’étais souvent frustrée de ne pas me voir et me refléter plus souvent à la télévision et donc j’ai nourri secrètement l’idée de produire des programmes.”

C’est la difficulté de produire des émissions en faveur de la diversité qu’a persuadée l’ancienne directrice de la communication de la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, à fonder une chaîne de télévision. Une antenne qui “proposerait un rendez-vous à tout le monde mais qui offrirait une fenêtre sur une diversité qui existe mais de manière très calibrée en France”. “Et pour l’Afrique, il n’est pas question de diversité mais de relever le niveau de la qualité des contenus et de proposer de la diversité dans ces contenus”, précise-t-elle.

Forte de ses expériences en communication, Evelyne Diatta-Accrombessi assume ses ambitions. C’est-à-dire, la jeune quarantenaire envisage par ailleurs de proposer des productions originales. Par exemple, une émission hebdomadaire consacrée au décryptage de l’actualité pour les 15 et 55 ans. Bienvenue !