Le Bouquet Africain de Thema

Solange Knwoles et son afro : un « BIG DOSSIER », soit-disant…

Société

Solange Knwoles et son afro : un « BIG DOSSIER », soit-disant…

Par Noella

« Coiffée comme un dessous de bras, flottant dans des fringues informes, elle ne ressemble plus à rien », Public Magazine… 2015 où est le respect !

QUOI ? Vous êtes en train d’affirmer CONSCIEMMENT que nos cheveux afro ressemblent à la touffe poilue se trouvant sous vos bras ? Après l’affaire STYLIST France, c’est le magazine à potins Public qui vient jouer du buzz pour insulter les cheveux de Solange Knowles.

« Sur Instagram, Solange nous a habitués à ses looks pointus de fashion victime, vestes ajustées & talons hautes. Mais dans la vraie vie c’est une autre histoire… »

Dear Public People ! Que vous fassiez un semblant de travail de Fashion Police sur le look de Solange Knowles, soit-disant « flottant dans des fringues informes » et ne ressemblant à rien, faites, mais que vous osiez dire que sa chevelure est « coiffée comme un dessous de bras » là vous vous mettez TOUTE la communauté noire à dos. Vous pouvez vous montrez plus intelligent que ça pourtant. Votre média-poubelle peut se montrer critique sans taper sous la ceinture non ? Nous, par exemple, on ne se permettra pas de vous rappelez comment vous pompez, jusqu’à la moelle, la culture noire – ce qui, d’ailleurs, fait exploser votre chiffre d’affaire. La belle avait dis dans une interview qu’elle avait l’habitude de se voir critiquer à cause de ses cheveux (regardez les commentaires pour son mariage…), jusqu’à la comparer à un chien, mais FRANCHEMENT, des poils d’aisselles, wow !
Savez-vous que vos propos ne parlent pas que d’une starlette afro-américaine à un moment T, mais bel est bien de tous les Noirs du monde entier fiers de leurs « poils d’aisselles sur la tête » ? Etes-vous sûrs de vouloir vous lancer dans une telle guerre ?

11081165_1561964017387930_1346893053912946192_n

le soit-disant « BIG DOSSIER » de Public Magazine… Hum hum

 

Vous aimerez aussi : EST-CE QUE « NOIR » RIME AVEC « GHETTO » ? QUAND LE SUCCÈS D’AFROSTREAM REND CERTAINS JALOUX

Ce genre de magazines à potins ont l’habitude de tourner en ridicule les Noirs. Quand ils ne disent pas que « les dread-locks sentent la weed ou le patchouli » (clin d’œil à Giuliana Rancic, présentatrice sur E! TV), ils vont dire que le fait de voir de plus en plus de Noirs à la télévision marque le passage à « l’ère de la télé ghetto » (n’est-ce pas STYLIST France qui, nous citons, « se posait la question sur un certain communautarisme audiovisuel qui n’est commun au PAF français »…lol…). Comprendre la bêtise et l’absurdité de vos propos, telle est la question du jour.

 

En plus c’est toujours la même rengaine : ils écrivent de la m****, s’excusent en rétorquant ne pas avoir voulu offenser qui que ce soit (c’est là en générale qu’ils vont nous sortir qu’ils ont des amis noirs, tssss), ce n’était pas leur intention de blesser qui que ce soit, qu’ils ne feront pas deux fois la même erreur, qu’ils ont retenu la leçon, pardon, pardon et encore pardon ; bref beaucoup de blabla pour aucun résultat.

Message à la Rédaction de Public Magazine : il est finit le temps où les Noirs coiffés comme des dessous de bras se laissent faire lorsqu’on crache sur leur histoire. Cette même culture qui vous salissez est pourtant la même qui vous fascine. Devons-nous citer des exemples ? Un moment donné il faut statuer !

13914-1

Dear White People

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !