Trilogie Kemi Seba

Rihanna nouvelle égérie « ébène » de Dior

Culture

Rihanna nouvelle égérie « ébène » de Dior

Par Noella

Rihanna, ou l’artiste pop barbadienne qui depuis une décennie règne sur la planète pop, est le nouveau visage « noir » de la marque de luxe Dior. Surpris ? Pas vraiment, pourquoi faire. C’est ce qu’on appelle de la « communication choisie ». Surfer sur la tendance du moment : choisir habilement quelqu’un qui joue sur les deux tableaux, assez claire pour les blancs, mais avec assez de mélanine pour satisfaire et contenter la communauté afro.

Pendant qu’il y a à peine quelques semaine la chanteuse Zendaya se faisait critiquer pour ses cheveux aux senteurs d’huile de patchouli ou de weed, Rihanna a été nommée nouvelle “Dior Girl” – devenant ainsi la première muse noire de la marque. D’ailleurs, la belle sera dans le quatrième opus de la série vidéo “Secret Garden“, mettant en scène des modèles portant des vêtements de la maison de luxe au château de Versailles à Paris.

Rihanna

Rihanna au défilé Dior

 

Rappelons-le – encore une fois… – que les mannequins  noirs représentent une très petite minorité dans la jungle fermée qu’est la mode. Évidemment nous n’oublions pas des personnages hauts en couleurs comme Naomi Campbell, Alek Wek, Tyra Banks ou même Katoucha Niane (égérie d’Yves Saint Laurent) qui ont su représenté la communauté noire dans le milieu de la mode.

maxresdefault

Jourdan Dunn & Naomi Campbell pour Burberry

vous aimerez aussi : LES FEMMES NOIRES NE SONT-ELLES QUE DES FESSES ?

D’après les statistiques de Slate datant de février dernier, 82.7 % des mannequins défilant à la dernière Fashion Week étaient blanches, contre 9.1% d’asiatiques et seulement 6% de noires. Pour se replacer dans le contexte historique, nous sommes près de 50 ans après le début du mouvement de conscience noire Black ls Beautiful aux État-Unis, qui invitait à repenser des canons de beauté trop stéréotypés quant à la couleur de peau… L’égalité à ce niveau là reste très loin d’être atteinte.
Certains créateurs tentent de faire évoluer les mentalités. C’est notamment le cas du styliste avant-gardiste Rick Owens, qui avait marqué les esprits lors de son défilé anti-conformiste pour sa collection printemps 2014. Ce dernier avait convié des danseuses de stepping afro-américaines aux mensurations loin des dictas officiels pour porter ses vêtements et enflammer le podium.

vous aimerez aussi : POURQUOI ON VOUS ENDORT AVEC LUPITA NYONG’O ?

 

Source : Konbini, International Business Times, Slate