NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

RDC : ‘Yen a Marre’ et ‘Balai Citoyen’ expulsés ; des militants congolais toujours détenus

Société

RDC : ‘Yen a Marre’ et ‘Balai Citoyen’ expulsés ; des militants congolais toujours détenus

Par Sandro CAPO CHICHI

Trois militants du collectif de rappeurs sénégalais et du mouvement burkinabé ‘le Balai Citoyen’ ont été arrêtés puis expulsés du Congo-Kinshasa.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Les membres de ces deux mouvements considérés comme influents dans les départs du pouvoir des présidents sénégalais et burkinabé Abdoulaye Wade et Blaise Compaoré étaient présents à Kinshasa dans le cadre d’une rencontre organisée par le mouvement congolais Filimbi, qui les avaient invités pour sensibiliser les jeunes Congolais à la bonne gouvernance et à la démocratie. Etaient aussi présents les mouvements citoyens congolais Filimbi et Lucha. Une trentaine de personnes avait été arrêtée ce week-end, dont des journalistes et des membres des associations précitées.

Après l’expulsion et l’attribution du statut de persona non grata aux membres d’Y’en a Marre et du Balai Citoyen, accusés de vouloir « exporter des révolutions et de perturber le processus électoral et démocratique par le gouvernement congolais », six des militants congolais, dont le célèbre rappeur Lexxus Legal jusqu’alors détenus viennent d’être libérés. Un seul de ces artistes, Fred Bauma, considéré comme un militant politique par les autorités fut maintenu en détention avec d’autres activistes. Au delà de leur emprisonnement, les Congolais interpellés pourraient comparaître devant la justice. Aucun des détenus relâchés s’étant exprimé n’a déclaré avoir été violenté par les autorités.