Malkia - Le réveil du Ka

« Qu’elle reparte à Cayenne » : Christiane Taubira encore victime d’attaques personnelles

Politique

« Qu’elle reparte à Cayenne » : Christiane Taubira encore victime d’attaques personnelles

Par Sandro CAPO CHICHI

Christiane Taubira a une nouvelle fois été la cible d’attaques personnelles de la part d’un membre du paysage politique français.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Cette fois-ci, c’est une certaine Isabelle Guinot, première adjointe au maire UMP de Juvisy sur Orge en région parisienne, qui s’en est prise à la ministre de la justice française. Lundi dernier, sur sa page Facebook, elle déclarait : « C’est pitoyable d’avoir une telle ministre. Elle vient de Cayenne, là où il y avait le bagne, qu’elle reparte là-bas vu qu’elle a toujours détesté la France ». Ce commentaire de l’élue faisait suite à une discussion entamée par une habitante de la ville et où était notamment écrit : « 13.000 vols, 2.000 agressions et 200 viols par jour et le vidage des prisons va commencer… » et que la ministre « partirait » quand « elle tombera de son arbre ».

Christiane Taubira

Christiane Taubira

Taubira, qui a reçu les témoignages d »indignation’ et de ‘colère’ de la part du Président François Hollande et du Premier Ministre Manuel Valls a balayé d’un revers de la main ces attaques chez nos confrères d’RTL:
« Je ne réagis pas à ça, parce que c’est juste lamentable. Ca n’a pas d’importance. C’est surtout fréquent… L’important n’est pas ma personne ».

Le maire UMP de Juvisy-sur-Orge Robin Reda, a déclaré de son adjointe qu’il avait été « maladroit – et je le lui ai dit – d’avoir participé à cette conversation où d’autres tiennent des propos abominables et condamnables envers la Ministre ».

Robin Reda

Robin Reda

Le Premier Secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadelis a quant à lui demandé « des sanctions » contre « cette adjointe au maire de Juvisy qui agresse une nouvelle fois » Christiane Taubira « parce qu’elle est noire ».

On remarquera que le maire UMP de Juvisy-sur-Orge Robin Reda a tenu à bien faire la distinction entre les propos racistes de l’habitante de sa ville qui avait souhaité que la ministre descende « de son arbre » et ceux d’Isabelle Guinot qui remettaient en question le véritable attachement de la Garde des Sceaux à la France en raison de son engagement politique passé pour l’indépendance de la Guyane face à la France (une évolution également critiquée par de nombreux activistes noirs).Le Parti Socialiste en revanche, à travers Jean-Christophe Cambadelis a cherché à brouiller les pistes en accusant Guinon d’avoir attaqué Taubira par négrophobie, ce qui n’est pas le cas, tout au moins de manière démontrable. Tout au plus peut-on reprocher à Guinon de ne pas avoir condamné les propos racistes de l’habitante de sa ville avec qui elle s’entretenait sur le réseau social.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !