Malkia - Le réveil du Ka

Eto’o tire à boulet rouge contre les racistes

Société

Eto’o tire à boulet rouge contre les racistes

Par Sébastien Badibanga

Au Kingston Palace de Londres, le joueur camerounais s’est élevé contre le racisme. Pour lui, il faut renforcer l’arsenal répressif à l’encontre des racistes.

Halte au racisme. C’est Samuel Eto’o lui-même qui le dit. Récompensé par le Conseil européen de la tolérance et la réconciliation pour son travail contre le racisme, le joueur africain le plus riche s’est élevé contre les racistes de tous bords réclamant le renforcement de l’arsenal judiciaire.

« Nous sommes ici pour lutter contre ces problèmes et essayer d’avoir des lois plus sévères qui sont appliquées d’une façon très stricte pour lutter contre ces abus », a affirmé le Camerounais, rapporte BBC Afrique. Et de signaler le choc qu’il a ressenti en regardant les images des supporters de Chelsea, qui ont empêché un homme noir de monter dans le métro parisien en février.

Lueur d’espoir

Et, tout le monde est touché par le racisme. Même Samuel Eto’o en a été victime, notamment en Espagne et en Italie. Pour rappel, lorsque le Lion indomptable jouait au FC Barcelone, il avait été pris en grimpe par des supporters du Real Zaragoza qui lançaient des cris de singes à chaque fois qu’il touchait le ballon.

Bis repetita en Italie, où l’arbitre du match Inter Milan – Calgari avait carrément interrompu la rencontre à cause des slogans racistes des fans du club de la capitale de l’île de Sardaigne à l’encontre du quadruple Ballon d’or africain.

Malgré cela, l’ancien joueur de l’Anji Makhatchala garde une lueur d’espoir pour la Coupe du monde de 2018. « Mon expérience en Russie était la plus belle de ma carrière sportive, j’en garde une très bonne impression », a-t-il souligné.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !