Le Bouquet Africain de Thema

CPI : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sur le banc des accusés

Politique

CPI : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sur le banc des accusés

Par Sébastien Badibanga

Le maître et son élève seront jugés au cours d’un seul et même procès, a annoncé la Cour pénale internationale mercredi 11 mars. L’ex-président ivoirien et son lieutenant sont accusés de conspiration contre l’Etat pendant la crise postélectorale de 2010-2011.

Après la condamnation de son épouse, c’est au tour de Laurent Gbagbo d’être entendu par la justice. En revanche, il sera pour sa part jugé par la Cour pénale internationale (CPI) en compagnie de son principal lieutenant Charles Blé Goudé.

« Laurent Ggagbo est accusé d’avoir fomenté une campagne de violences pour tenter – en vain – de conserver le pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle de novembre 2010 », indique Le Monde Afrique. Et de poursuivre : « Charles Blé Goudé est lui accusé d’avoir œuvré étroitement avec Laurent Gbagbo et d’autres membres de son entourage immédiat. »

La crise postélectorale a causé la mort de plus de 3000 personnes. A en croire les pro-Ouattara, le refus de l’ancien homme fort de la Côte d’Ivoire de quitter le pouvoir explique l’étendue des victimes.

Crimes contre l’humanité

Rappelons que Simone Gbagbo, la femme de l’ex-président ivoirien, a été condamnée à 20 ans de prison par la cour d’Assises d’Abidjan, dans la nuit de lundi 9 à mardi 10 mars. Elle était accusée d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de participation à un mouvement insurrectionnel et de troubles à l’ordre public pendant la crise postélectorale de 2010-2011.

Par conséquent, Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo sont accusés de crimes de guerre. « Les charges confirmées contre M. Gbagbo et M. Blé Goudé découlent des mêmes allégations, à savoir des crimes qui auraient été commis au cours de quatre mêmes incidents, par les mêmes auteurs directs, qui ont ciblé les mêmes victimes parce qu’elles étaient perçues comme étant des partisans d’Alassane Ouattara (l’actuel président ivoirien, ndlr). », peut-on lire dans le communiqué de la CPI.

Du coup, les deux protagonistes seront jugés ensemble. Ainsi, la CPI annule-t-elle le procès prévu pour le 7 juillet sans pour autant communiquer sur la date du procès Gbagbo-Blé Goudé.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !