L’excellence Noire – Kouokam KAMTCHUENG

Quand Zendaya répond aux commentaires racistes sur ses dreadlocks

Société

Quand Zendaya répond aux commentaires racistes sur ses dreadlocks

Par Noella

La starlette de Disney Zendaya Coleman a écrit un puissant plaidoyer suite aux commentaires racistes sur sa coiffure des co-présentatrices de l’émission Fashion Police sur E! TV lors des Academy Awards (alias les Oscars).

“I feel like she smells like patchouli oil,” a commenté Giuliana Rancic. “Or weed,” ajoutera Kelly Osbourne.

À traduire « Je sens comme si elle sentait l’huile de patchouli ou l’herbe ». Le gros cliché du reggae man à dreadlocks fumant ses « plantes médicinales » dans son jardin. Suite à ça, Madame Rancic s’est excusée sur Twitter et même lors d’une vidéo diffusée sur la toile dont les commentaires ont été désactivés. Serait-elle en panique face à l’ampleur de l’affaire ?

Vous aimerez aussi : LA MODE SELON LA GRANDE ZELDA WYNN VALDES !

L’épisode de la Fashion Police Spécial Academy Awards a littéralement mis en colère les téléspectateurs. À la Rédaction, nous sommes fan du look de Zendaya, qui d’ailleurs faisait partie de nos tenues préférées du « red carpet ». Non, nous n’aurions JAMAIS pensé qu’elle sent le patchouli, non nous n’aurions JAMAIS pensé qu’elle sent la weed – avec tout le respect que nous avons pour la jeune artiste. Les gens ont été horrifiés par ces propos jugés déplacés – et franchement inutiles. Beaucoup les ont interprétés comme racistes et excessivement offensants. Certains ont également souligné l’hypocrisie des excuses de Giuliana.

« Dear @Zendaya, I’m sorry I offended you and others. I was referring to a bohemian chic look. Had NOTHING to do with race and NEVER would!!! »

À traduire : « Chère Zendaya, je suis désolée je t’ai offensé, toi et les autres. Je parlais d’un look bohème chic. Ça n’avait rien à voir avec la race et ça ne le sera jamais!!! »

zendaya-slams-giuliana-rancic-04

Si cette dernière était vraiment sincère, elle n’aura pas eu recours aux réseaux sociaux pour se blanchir, mais aurait décroché son téléphone pour régler au mieux cette histoire. Ayant été attaquée par les médias et les internautes suite à sa mastectomie, il est vraiment surprenant de voir une telle attitude de sa part. Ne parlons pas de Kelly Osbourne qui, rappelons-le, n’avait pas un « super look » il y a encore quelques années, bien au contraire. D’ailleurs elle a déclaré : « Réalisez-vous que Zendaya est mon amie ? ». Avant de poursuivre : « Je ne suis pas l’auteure du commentaire sur la marijuana. Je ne cautionne pas le racisme et suite à ces événements, je me demande si je vais rester sur l’émission ». Une telle controverse pourrait bien pousser Kelly à quitter l’émission pour laquelle elle travaille maintenant depuis sa création en 2010. On attend de voir… Les représentants de la chaîne n’ont pas immédiatement répondu.

Vous aimerez aussi LES OSCARS 2015 : LES MEILLEURS LOOKS ici !

Zendaya a également prit son droit de réponse déclarant que les propos des co-présentatrices n’étaient rien de plus que des insultes d’individus ignorants et un profond manque de respect. Il est temps – et même plus que temps – qu’on arrête de singer les Noirs, même si ça fait rire trente secondes et demi, le respect est une valeur que certains devraient sérieusement réapprendre.

« Il y a mince ligne entre ce qui est drôle et l’irrespect. Quelqu’un a dit quelque chose à propos de mes cheveux aux Oscars qui m’ laissé dans la crainte. Pas parce que j’ai reçu des critiques élogieuses sur ma tenue, mais parce que j’ai été frappée par des insultes ignorantes et un manque de respect pur. Dire d’une jeune femme de 18 ans qui a des locks qu’elle doit avoir une odeur d’huile de patchouli ou de « mauvaises herbes » (weed*) n’est pas seulement un grand stéréotype, mais outrageusement offensant. En général, je n’éprouve pas la nécessité de répondre à des choses négatives, mais certaines remarques ne peuvent pas passer inaperçues. Je te ferai connaître mon père, frère, meilleur ami d’enfance et les petits cousins ​​qui ont tous des locks. Voulez-vous savoir ce que Ava Duvernay (directrice du film nominé aux Oscars Selma), Ledisi (neuf fois nominée aux Grammy en tant que meilleure compositeur/interprète et actrice) Terry McMillan (auteur), Vincent Brown (professeur des études africaines et afro-américaines de l’Université de Harvard), Heather Andrea Williams (historienne qui possède une JD de l’Université d’Havard, et une MA et PhD de l’Université de Yale) ainsi que de nombreux autres hommes, femmes et enfants de toutes les races ont en commun? Locks. Aucun d’eux sentent la marijuana. On porte déjà de vives critiques sur les cheveux afro-américains dans la société sans l’aide des gens ignorants qui choisissent de juger les autres sur la base des boucles de leurs cheveux. Mon choix de porter des dreadlocks sur le tapis rouge des Oscars était de les présenter sous un jour positif, pour rappeler aux gens de couleur que nos cheveux sont bien. Pour moi les locks sont un symbole de force et de beauté, presque comme la crinière d’un lion. Je suggère à certaines personnes d’écouter I Am Not My Hair de India Arie et de réfléchir un peu avant d’ouvrir votre la bouche si vite pour juger.

-Zendaya Coleman »

Vous aimerez aussi : Le soutien des stars envers Zendaya et ses dreads locks (la suite).

B-lQ2OYUYAAKV1z

Réponse de Zendaya en anglais

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !