Trilogie Kemi Seba

Harry Roselmack : Discriminé, il est étonné par l’état d’esprit de ce pays

Société

Harry Roselmack : Discriminé, il est étonné par l’état d’esprit de ce pays

Par Sébastien Badibanga

L’un des journalistes préférés des Français a, lui aussi, été victime des discriminations. Même s’il reconnaît bien volontiers qu’il est étonné par l’état d’esprit de la France, il admet néanmoins que sa couleur de peau a plutôt été un avantage pour son intégration à TF1.

Le premier Noir à présenter le JT de 20 heures en France a fait face aux discriminations. Comme la plupart des minorités visibles, Harry Roselmack a dû se battre pour prouver qu’il était compétent malgré sa couleur de peau. Interrogé par Laprovince.be, l’un des journalistes préférés des Français déclare : « En radio, on m’avait dit un truc marrant mais quand même très révélateur de l’état d’esprit d’un pays : Le problème avec vous, Roselmack, c’est que vous parlez sans accent, on ne sait pas que vous êtes noir quand vous faites de la radio ! » Et d’ajouter : « J’ai connu des discriminations mais ce n’est pas toujours facile à identifier. On vous dit rarement que c’est parce que vous êtes noir. »


Paradoxalement, Harry Roselmack admet que le fait qu’il soit Noir lui a permis de franchir les échelons. « Ma couleur de peau m’a plutôt servi, en tout cas quand je suis arrivé à TF1 », confie-t-il. Effectivement, Il commence à présenter le JT de 20 heures de la première chaîne française à l’été 2006. Il est alors le remplaçant de Patrick Poivre d’Arvor. Avant de devenir présentateur du magazine hebdomaire 7 à 8, en duo avec la journaliste Anne-Sophie Lapix. Aujourd’hui, il est l’unique présentateur de l’émission. Sans oublier qu’il chapeaute, par  ailleurs, un documentaire mensuel, En immersion.

Le journaliste d’origine antillaise, qui est notmmanent passé par Radio France et I-télé, envient à encenser l’ouverture d’esprit envers les minorités visibles. « On connaît de plus en plus de jeunes qui en viennent à détester la France et l’Occident et qui se font happer par des idéologies de destruction de nos valeurs. C’est la conséquence des problèmes d’intégration de la diversité en France. Il est temps de prendre ce problème à la racine et de le traiter vraiment frontalement », a-t-il préconisé.

Comme quoi, on peut être Noir et réussir en France malgré toutes les difficultés du monde. Bravo !