Malkia - Le réveil du Ka

Hervé Renard ne veut plus d’entraîneurs étrangers en Afrique

Société

Hervé Renard ne veut plus d’entraîneurs étrangers en Afrique

Par Sandro CAPO CHICHI

D’après l’AFP, l’actuel sélectionneur de la Côte d’Ivoire, le Français Hervé Renard s’est déclaré favorable au choix d’entraîneurs locaux pour diriger les sélections de football africaines.

« En sport en général, pour les équipes nationales, on devrait avoir des entraîneurs issus du pays (….) C’est mon opinion. Je fais le contraire de ce que je dis parce que j’ai moi-même travaillé dans différents pays. Mais ce serait très bien d’instaurer cette règle. Beaucoup de mes collègues ne seraient pas contents mais je pense que ce serait bien. »

Une déclaration admirable de la part du vainqueur de la CAN 2012 avec la Zambie, qui fait lui même partie des ‘sorciers blancs’, ces entraîneurs occidentaux souvent plébiscités par les autorités africaines pour diriger leurs sélections. Etrangement, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces sorciers blancs n’ont pas plus de potion magique à offrir à leurs joueurs que les entraîneurs locaux, puisque onze entraîneurs étrangers contre 15 locaux ont à ce jour remporté la CAN. Outre les stéréotypes hérités de la colonisation ou de la supériorité tactique des Européens (dans la guerre, dans le sport et ailleurs), il faut toutefois interroger la propre responsabilité des joueurs et responsables africains dans cette situation. Beaucoup de membres de la CAF souffrent de ce complexe africain qui voit les autres Noirs comme ses semblables mais pas les Blancs. La quête d’une vie de ces Africains étant d’arriver à tout prix au sommet de la société au détriment des autres Africains, occuper les places des autres Africains pouvant menacer leur hégémonie par des pions blancs (comme à Puissance 4) leur permet ainsi d’asseoir leur domination sur un domaine et de museler la concurrence.

Les dirigeants de la CAF

Les dirigeants de la CAF

Les joueurs sont-ils exempts de tous reproches dans le choix de sélectionneurs occidentaux? Les témoignages de certains d’entre eux tendrait à faire penser que non et que se faire donner des ordres par leurs semblables les indisposent au plus haut point. Résultat d’une remise en cause des structures sociales africaines traditionnelles depuis la colonisation? Difficile à dire et d’autant plus difficile de voir espérer réalisé le souhait de Renard et de tant d’autres Africains dans un futur proche.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !