Trilogie Kemi Seba

CAN 2015 : LES 7 DIEUX DU STADE

Société

CAN 2015 : LES 7 DIEUX DU STADE

Par Noella

Depuis un peu plus d’une semaine maintenant toute l’Afrique – et même au delà de ses frontières – vibre au son de la Coupe d’Afrique des Nations, l’événement footballistique de ce début d’année. L’occasion pour nous de lister les footballeurs les plus sexy et charismatiques de cette CAN 2015.

Des buts, des gagnants, des perdants, des joies, des défaites, la CAN possède son lot de surprise, ses évidences et évidemment sa horde d’athlètes au physique plus qu’avantageux. Tout en muscle et en sueur nous nous devions de ravir les non-amateurs de ballon rond. Rien que pour vous voici notre sélection de ce que nous nous sommes amusé à appeler les 7 dieux du stade, les plus beaux joueurs de la plus importante compétition internationale de football du continent africain. Faites attention, cher(e)s Nofistes, au risque de surchauffe cérébrale à la vue de ces corps d’apollons noirs.

7) Le milieux de terrain pour la R.D.C. : Cédric Makiadi.

On connait l’ex Zaïre pour ses sapeurs – ces dandys africains à la pointe du style, pour ses gorilles, pour ses chikwangues accompagnées d’une bonne sauce pimentée aux ignames, mais connaissiez-vous ce pays pour son talentueux joueur Cédric Makiadi ? Né dans la cité kinoise le 23 février 1984, il est le fils chéri de l’ancien footballeur international Richard Mapuat. Un regard profond, de superbes lèvres, un joli minois, à la rédaction nous sommes séduits !

7.Cédric Makiadi-rdc-milieux

6) Le défenseur pour la R.D.C. : Chancel Mbemba.

Comme son acolyte Makiadi, Chancel est né à Kinshasa le 8 août 1994 à Kinshasa. Du haut de son mètre 82, il évolue au poste de défenseur central au RSC Anderlecht. Issu d’une fratrie de neuf enfants, il a toujours grandi dans le milieu du sport avec une mère joueuse de Basketball qui a défendu les couleurs de son pays. Aussi bon sur la pelouse que dans les études, Mbemba possède à son actif une formation d’électricien et envisage, après sa carrière, une reconversion dans ce domaine. Affaire à suivre…

6.Chancel Mbemba-rdc-defenseur

5) Abdoul Razzagui Camara

Camara est originaire de Mamou. Âgé de 24 ans, le footballeur franco-guinéen commence à jouer au football à l’ OS Fives, le club du quartier de Lille du même nom. Repéré à l’âge de 14 ans par le Stade Rennais Football Club, ce bel ébène sera invité à rejoindre les bancs de l’équipe de France de football des moins de 17 ans à la fin de la saison 2006-2007. Par contre on retire deux points pour les balafres de guerre à la manière d’un rappeur afro-américain sur ses sourcils. C’est une telle faute de goût, le meilleur exemple reste Pascal Obispo (TELLEMENT moche). S’il-vous-plait messieurs, si vous l faisiez NE LE FAITES PLUS. C’est une torture corporelle pour vous, une tristesse oculaire pour nous !

5.Abdoul Razzagui Camara-guinee

 4) Johann Obiang

Johann Obiang, né le 5 juillet 1993 à Le Blanc dans l’Indre, est un footballeur franco-gabonais qui évolue au poste de défenseur à la Berrichonne de Châteauroux. Il commence le football à Ciron sous la tutelle de son père alors dirigeant. En poussin, Johann arrive à La Berrichonne de Châteauroux puis intègre le Pôle espoirs à l’âge de 12 ans. Johann gravit les échelons et signe son premier contrat professionnel en juin dernier. Ce surdoué du ballon rond, aussi mignon que brillant sur le terrain, est notre quatrième dieu du stade !

4.Johann Obiang-gabon-defense

3) Guy-Roland Ndy Assembe.

C’est ce qu’on appelle un physique très flatteur n’est-ce pas Monsieur Ndy Assembe. Le joueur camerounais, titulaire en Ligue 1 – l’élite du football en France – depuis septembre dernier avec EA Guingamp, est juste à tomber. Ni trop musclé, ni trop sec, ce gardien de 28 ans est juste parfait – oui oui on ose le die, PARFAIT !
Le saviez-vous ? Guy Roland a été appelé pour la première fois avec les Lions Indomptables par Paul Le Guen pour défendre les couleurs son pays à la CAN 2010 comme remplaçant d’Idriss Kameni et Souleymanou Hamidou.

3.guingamp-ndy-assembe-cameroun

2) Mame Birame Diouf

Originaire de Dakar, frère de Mame Mbar Diouf et Abdul Biram Diouf, 27 ans, 1 m 85 pour 81 Kg de mélanine à l’état pur : le rêve africain. Ce cher Mame, numéro 9 de l’équipe du Sénégal pour cette CAN, commencera à jouer au football à l’ASC Diaraf. En janvier 2007, il rejoindra le club norvégien de Molde FK. Apparu à 86 reprises toutes compétitions confondues jusqu’à sa signature à Manchester, il marquera en tous 45 buts. Ce qui n’est pas rien. Sous ses airs ténébreux se cache un très beau jeune homme au bouc bien tracé (bon point !) et au talent footballistique indéniable.

2.Mame Birame Diouf-senegal-attaquant

1) Médaille d’or pour : Seydou Keita

Ce sourire ! Et oui c’est avec ce sourire que Seydou Keita décroche la plus haute place de notre podium.  Né le 16 janvier 1980 à Bamako, ce footballeur international malien – poste de milieu de terrain avec le club de l’AS Rome – a une famille bien connue. Il est le neveu de Salif Keïta, le chanteur/musicien albinos, et le cousin de Sidi Keita, son ancien coéquipier au RC Lens. C’est avec la plus grande facilité qu’il arrache la première place de notre classement des 7 dieux du stade !

RUEDA DE PRENSA FC BARCELONA EN DONETSK

 

Ainsi s’achève la présentation de la DREAM TEAM 7 (à prononcé « seven » à l’anglaise, rires) selon la Rédaction de NOFI : nos dieux du stade couleur cacao 100% produits africains. Ça fait toujours plaisir de voir de talentueux artistes (oui on peut se montrer poètes chez NOFI, rires) porter fièrement les couleurs de leur pays dans des équipes dites occidentales. À vous la parole les Nofistes, parmi nos joueurs lesquels serait LE dieu noir du ballon rond ?