Trilogie Kemi Seba

LA CANDIDATURE DE LAURENT GBAGBO INVALIDEE PAR LE TRIBUNAL

Politique

LA CANDIDATURE DE LAURENT GBAGBO INVALIDEE PAR LE TRIBUNAL

Par SK

Le Front populaire ivoirien (FPI), parti de l’ex-président Laurent Gbagbo vient de perdre la bataille. Dans l’optique du quatrième congrès du parti, le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau a refusée la candidature de l’ancien chef d’Etat à la tête du FPI.

Les militants du Front populaire ivoirien souhaitaient élire le fondateur du parti, Laurent Gbagbo, à sa tête. Ce dernier, incarcéré à la prison de la Cour Pénale Internationale à Lahaye (Pays-Bas) depuis 2011, est toujours dans l’attente de son procès, mais peut compter sur ses fidèles sympathisants. Beaucoup d’ivoiriens contestent l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara et gardent Laurent Gbagbo comme unique chef de la Côte d’Ivoire.

C’est pourquoi, il n’est pas surprenant que les militants du FPI continuent de le solliciter. Les cadres du parti veulent le voir réélu à la tête du parti, en dépit de son éloignement forcé du pays. Une élection qui aurait peut-être permit d’accélérer sa libération ?

Quoiqu’il en soit, la demande a été rejetée et le parti sommé d’effacer le nom de Laurent Gbagbo des listes de candidature, avançant l’invalidité du dossier pour faute de demande manuscrite du concerné. Pascal Affi N’Guessan, actuel président du FPI, avait déposé le recours afin d’invalider cette candidature.

Le parti est divisé par des luttes intestines entre les frontistes pro-Gbagbo et pro-N’Guessan. La partie lésée, le clan pro-Gbgabo, compte donc faire appel de cette décision.