Brown Sugar Night #3

Yanick Lahens : prix Femina 2014, bravo madame !

Culture

Yanick Lahens : prix Femina 2014, bravo madame !

Par Noella

L’auteure originaire de l’île de Haïti, Yanick Lahens, s’est vue primer ce lundi 3 novembre du prix Femina pour son livre Bain de lune.

Née en 1953 à Port-au-Prince, Yanick Lahens, engagée dans le développement social et culturel de son pays, brosse sans complaisance le tableau de la réalité caribéenne dans chacun de ses livres. Cette grande figure de la littérature haïtienne a reçu en 2011 le prix d’excellence de l’Association des études haïtiennes pour l’ensemble de son œuvre. En mars dernier, elle s’est vu décerner le titre d’Officier des Arts et des Lettres par l’ambassadeur de France à Haïti.

Le nouvelle détentrice de ce prestigieux prix littéraire français a publié son premier roman, « Dans la maison du père« , en l’an 2000. « Bain de lune« , son quatrième ouvrage, est un roman où elle relate l’histoire de son pays ravagé par la destruction, l’opportunisme politique, les familles déchirées. Après trois jours de tempête, un pêcheur découvre, échouée sur la grève, une jeune fille qui semble avoir réchappé à une grande violence. La voix de la naufragée s’élève, qui en appelle à tous les dieux du vaudou et à ses ancêtres, pour tenter de comprendre comment et pourquoi elle s’est retrouvée là. Cette voix expirante viendra scander l’ample roman familial que déploie Yanick Lahens, convoquant les trois générations qui ont précédé la jeune femme afin d’élucider le double mystère de son agression et de son identité. Les Lafleur ont toujours vécu à Anse Bleue, un village d’Haïti où la terre et les eaux se confondent. Entre eux et les Mésidor, devenus les seigneurs des lieux, les liens sont anciens, et le ressentiment aussi. Il date du temps où les Mésidor ont fait main basse sur toutes les bonnes terres de la région. Quand, au marché, Tertulien Mésidor s’arrête comme foudroyé devant l’étal d’Olmène (une Lafleur), l’attirance est réciproque. L’histoire de ces deux-là va s’écrire à rebours des idées reçues sur les femmes soumises et les hommes prédateurs. Mais, dans cette île également balayée par les ouragans politiques, des rumeurs de terreur et de mort ne tardent pas à s’élever. Un voile sombre s’abat pour longtemps sur Anse Bleue. Pour dire le monde nouveau, celui des fratries déchirées, des déprédations, de l’opportunisme politique, Yanick Lahens s’en remet au chœur immémorial des paysans : eux ne sont pas dupes, qui se fient aux seules puissances souterraines. Leurs mots puissants, magiques, donnent à ce roman magistral une violente beauté.

bain-de-lune-lahens

L’écrivaine a déclaré : « je suis très contente. La reconnaissance fait du bien et je suis surtout sensible au fait que le jury a compris que cette histoire, si elle se passe en Haïti, est universelle« .

La lauréate a été choisie au deuxième tour par six voix contre quatre face à Marie-Hélène Lafon pour son livre « Joseph », le récit d’un ouvrier agricole. NOFI se devait de faire un article sur Yanick Lahens, car notre objectif est et sera à jamais de promouvoir l’excellence noire.

yanick-lahens

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !