La NHA fête ses 10 ans

[BURKINA FASO] MISE EN PLACE D’UN CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION

Politique

[BURKINA FASO]  MISE EN PLACE D’UN CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION

Par SK 12 novembre 2014

Pour ne rien manquer de l'actualité,
inscrivez-vous à la newsletter depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

Le pouvoir militaire a annoncé mardi, la mise en place d’un Conseil de transition. Cette solution a été jugée préférable à l’institution d’une Assemblée Nationale, voulue par les civiles et par l’opposition

Il a été décidé que le Conseil National de Transition serait l’organe chargé d’établir la charte. Charte qui organisera l’Etat et préparera le Burkina Faso à de prochaines élections libres. L’idée d’une assemblée nationale à été abandonnée car trop fastidieuse dans les circonstances actuelles. Néanmoins, le lieutenant-colonel Zida, en charge de l’intérim présidentiel, ainsi que ses hommes, souhaitent une répartition équitable des sièges à ce Conseil.

Il y’aura donc quinze sièges pour l’opposition, quinze sièges pour l’ex-majorité, quinze sièges pour l’armée et enfin quinze sièges pour la société civile, soixante en tout. Ce Conseil sera présidé par l’armée, et n’aura qu’un rôle consultatif.

Les militaires ont également proposé de supprimer la Commission de réconciliation et des réformes.

Une réunion se tient aujourd’hui pour que toutes les parties s’entendent sur les propositions de l’armée.