Le Bouquet Africain de Thema

[RDC] OUVERTURE DU FORUM MONDIAL DES FEMMES FRANCOPHONES

Politique

[RDC] OUVERTURE DU FORUM MONDIAL DES FEMMES FRANCOPHONES

Par SK

Ce lundi 3 mars s’ouvre à Kinshasa la deuxième édition  de ce forum pour la promotion du droit des femmes et leur scolarisation. Personnalités politiques féminines africaines et françaises, dont la ministre de la francophonie, Yamina Benguigui, et se retrouvent afin de débattre autour de ce thème essentiel qu’est la scolarisation des jeunes filles

En effet, dans les pays en crise ou qui peinent à se développer, les femmes, et donc les jeunes filles, sont les premières retirées de l’école ; pour des raisons économiques souvent, mais pas seulement ; elles sont aussi réquisitionner pour aider à la maison et apprendre leur rôle de femme, pour ensuite se marier. Aussi, les organisations francophones et le gouvernement français souhaitent imposer les mêmes règles qu’en France rendant obligatoire l’école pour toutes les jeunes filles jusqu’à seize ans.

Une urgence étant donné que la population congolaise est très jeune, d’autre part, la guerre du Kivu et les autres guerres qu’a connue la zone ont également démontrés que les femmes étaient les premières à souffrir de la barbarie des Hommes, viols, mutilations, humiliations. De ce fait, la prise en charge de cette catégorie de la population, la femme, la mère donc, est une nécessité. Catherine Samba Penza, présidente de transition de la Centrafrique et Aminata Touré, première ministre du Sénégal, entre autres seront présentes.

forum_mondial_femmes

Cependant, il est fâcheux de constater que c’est une initiative qui vient de l’extérieur et qui servira les intérêts de l’extérieur.

En effet, promotion francophone oblige, le ton est déjà donné. Mais surtout, la visée est plus profonde et veux aller jusqu’à des réformes sociétales de taille et parfois insensées. Ce forum prétend ainsi diaboliser le schéma patriarcal, qui caricaturalement, conférerait à la figure paternelle les pleins pouvoirs sur la vie de l’enfant. Pourtant, dans la majeure partie des pays d’Afrique Centrale, Congo Kinshasa comprit, le modèle est matriarcal et non l’inverse. L’homme représente certes l’autorité mais les décisions sont prises par la femme…une incohérence donc, une maladresse, mais surtout, une tentative détournée d’imposer le modèle occidentale, en dépit du mode traditionnel de fonctionnement de la population.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !