Le Bouquet Africain de Thema

[USA] PRISON À VIE POUR AVOIR ACCOUCHE D’UN BEBE MORT-NÉ?

Société

[USA] PRISON À VIE POUR AVOIR ACCOUCHE D’UN BEBE MORT-NÉ?

Par SK

Cela fait huit ans que Rennie Gibbs, Afro-américaine de 23 ans, est en attente de son procès, et risque la prison à vie pour avoir « omis de mettre au monde un bébé vivant ».

Cette jeune fille du Mississippi, État particulièrement négrophobe du sud des USA, n’a que 15 ans, en 2006, quand elle accouche d’une petite Samiya. Le bébé, prématurée et étranglée par son cordon ombilical, vient au monde décédée. Le médecin qui suit la jeune fille à l’époque a détecté dans son sang une faible quantité de benzoylecgonine, un dérivé de la cocaïne. Si ce test révèle bien que l’adolescente a pris des drogues durant sa grossesse, rien ne prouve que cela soit à l’origine de la mort de l’enfant.

Le médecin alerte les autorités judiciaires qui ordonnent l’autopsie du bébé et mandatent un médecin légiste en la personne de Steven Hayne. Ce dernier affirme qu’il ne fait aucun doute que ce substitut de cocaïne, répandu en faible quantité, a causé la mort de l’enfant. Pourtant, il n’a rien découvert de plus que le médecin qui suivait Rennie Gibbs, c’est-à-dire qu’il n’a pas trouvé une plus grande quantité de drogue que noté dans le rapport.
Ses conclusions restent donc des suppositions, et l’on ignore encore aujourd’hui les réelles causes du décès de la petite fille.

Dans tous les cas, mettre au monde un enfant mort est une terrible épreuve pour toute mère, qu’elle consomme ou non de la drogue. La jeune fille n’a été suivie par aucun personnel médical ou autre après le traumatisme, si ce n’est par la Justice du Mississippi, qui fait bloc pour maintenir la version du docteur Hayne.

Être poursuivie pour avoir « omis de mettre au monde un enfant vivant » est par ailleurs un concept assez étrange car on ne peut donner la vie en oubliant de la donner.

Les arrestations et condamnations de femmes noires, particulièrement dans les États du Sud, pour des motifs plus ou moins valables sont encore trop courantes.

Pendant que Rennie Gibbs risque la prison à vie pour avoir « omis de mettre au monde un bébé vivant », les autorités du Mississippi continuent à tourner le dos aux politiques sociales envers les plus pauvres, ce qui entraîne la mort de 10 enfants sur 1000 avant l’âge de 1 an (le taux national étant de 6 sur 1000), sans jamais s’inquiéter de devoir rendre des comptes à qui que ce soit.

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !