Trilogie Kemi Seba

[LONDRES] MORT DU PRESIDENT ZAMBIEN MICHAEL SATA

Politique

[LONDRES]  MORT DU PRESIDENT ZAMBIEN MICHAEL SATA

Par SK

Le président de la Zambie, Michael Sata, est mort ce mardi 28 octobre à 77 ans. En mauvaise santé depuis plusieurs mois, il s’était rendu en Grande-Bretagne pour recevoir des soins. Syndicaliste de talent et politicien au sang chaud, Michael Sata faisait partie de ces fortes personnalités qui s’étaient élevées durant la période coloniale

Michael  Chilufya Sata naît le 6 juillet 1937 à Mpika. De par sa volonté, on trouve peu d’informations sur sa vie personnelle. Toutefois, on sait qu’il est d’origine modeste et, en proie à l’injustice et à l’inégalité sociale. Ainsi, précocement, il fera de sa situation une force pour accéder au pouvoir. D’abord officier de police, puis employé des chemins de fer,  il devient ensuite bagagiste à la Victoria Station de Londres. Très vite, dès les années 1970, il s’engage en politique afin de défendre les plus démunis.  Catholique et père de huit enfants, il se revendiquait du courant social-démocrate.

sata3

En 1985, il devient gouverneur de Lusaka. Peu de temps plus tard, il se rapproche du père de l’indépendance zambienne Kenneth Kaunda et rejoint le MMD (Mouvement pour la démocratie multipartite). Son parcours politique est un véritable exemple d’ascension sociale et une leçon d’élévation. Après les premières élections multipartites de 1991, il devient le Ministre sans portefeuille du gouvernement. Sata a déjà de l’expérience, ayant auparavant occupé plusieurs fonctions ministérielles.

Dans les années 2000, vexé de ne pas être choisit part le MMD pour la présidence, il quitte le parti pour fonder son propre parti d’opposition, le Front Patriotique (PF). Il n’obtient que 3,4 % des voix aux élections de 2001. Il échouera trois années consécutives, avant d’accéder enfin au pouvoir comme président le 23 septembre 2011.

Michael Sata est connu pour être un homme dur, pour ses adversaires comme pour ses proches. Néanmoins, il se radoucit lorsqu’il accède au pouvoir. Autoritaire mais affaiblit par la maladie, il sera souvent absent du pays à cause de sa santé. Sata défendait un discours antichinois, pour la revalorisation des zambiens et une réappropriation de l’économie. Le pays étant producteur de cuivre, les hommes d’affaires chinois sont très présents sur le territoire.

sata1

Par ailleurs, il souhaitait des réformes visant à réduire la précarité des citoyens les plus défavorisés. Il était également proche de Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, qu’il admirait pour son combat anticolonialiste et sa rébellion contre les oppresseurs blancs. Pourtant, chose étrange, Michael Sata avait  nommé comme Vice-président l’un de ses amis les plus proches, Guy Scott, un homme blanc. Cela avait évidemment secoué l’Afrique qui craignait qu’un blanc prenne la tête du pays en cas de mort du président. La question se pose aujourd’hui pour la succession. Quand bien même Guy Scott ne prendrait pas la place de Sata, les luttes internes ont depuis longtemps commencé pour la succession.

guy scottsata4

La mort de Michael Sata laisse donc la Zambie dans un climat de transition politique et donc d’instabilité potentielle.