Brown Sugar Night #3

[CÔTE D’IVOIRE] CHARLES BLÉ GOUDÉ DEVANT LA CPI

Politique

[CÔTE D’IVOIRE] CHARLES BLÉ GOUDÉ DEVANT LA CPI

Par SK

L’ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo a rejoint la longue liste des hommes – et femmes – politiques africains qui doivent rendre des comptes à la Cour pénale internationale de La Haye. L’Union Africaine va-t-elle, cette fois, faire entendre sa voix ? 

Après l’arrestation de Laurent Gbagbo en 2011, Blé Goudé a émigré au Ghana, qui l’a extradé vers la Côte d’Ivoire dans un lieu tenu secret. Depuis le 22 mars 2014, il est détenu à La Haye.

Charles Blé Goudé est accusé par la CPI d’être l’auteur d’une série de crimes contre l’humanité perpétrés en 2010 après la période des élections, avec l’aide des milices pro-Gbagbo contre les pro-Ouattara.

Il a comparu ce matin, jeudi, fier et sûr de lui.

Il a évoqué sa détention en Côte d’Ivoire. « Pendant quatorze mois j’ai été séquestré, je n’ai vu personne et personne n’a pu me rencontrer ».

Il a également dénoncé sa détention dans des locaux de la DST, puis la façon dont les autorités ivoiriennes l’ont livré à la CPI la semaine dernière.

Avec assurance et éloquence, celui que l’on qualifie de « ministre de la rue » à Abidjan, a réaffirmé sa fierté d’être un proche de Laurent Gbagbo : « Si je suis jugé pour ce que j’ai fait, je serai libéré », a-t-il précisé.

Charles Blé Goudé a toujours mené un combat acharné contre la présence de l’armée française en Côte d’Ivoire, contre l’impérialisme et le néo-colonialisme.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !