Trilogie Kemi Seba

[AFRIQUE SUBSAHARIENNE] La région la plus attractive au monde pour les investissements

Economie

[AFRIQUE SUBSAHARIENNE] La région la plus attractive au monde pour les investissements

Par naomi P.

Selon la dernière étude de l’Emerging Markets Private Equity Association (EMPEA), la zone sub-saharienne est considérée comme la région la plus attractive au monde en matière de capital-investissement. Une première : cette région devance désormais les principaux marchés émergents comme le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine (BRICS).

Par Souleymane Diallo

Afrique_subsaharienne

L’investissement est un bon paramètre pour tester le niveau économique d’un espace. Les données de cette nouvelle enquête augurent de bons lendemains pour le continent africain. Dans un communiqué, l’EMPEA indique en effet que « pour la première fois dans l’histoire de l’enquête, aucun des marchés des BRICS ne fait partie du top 3 des marchés les plus attractifs pour les investissements ».

La palme va donc à l’Afrique subsaharienne, où 54% des investisseurs institutionnels prévoient de commencer où d’accroître leur engagement (49% en Asie du Sud-Est et 46% en Amérique latine hors Brésil).

Ce n’est pas la première fois que le continent attire tant. L’Afrique a toujours fait l’objet de toutes les convoitises ; les plus folles, d’ailleurs.
Aujourd’hui, en ce début de XXIe siècle, il s’agit de faire la part des choses et d’instaurer des politiques solides de développement que les gouvernements imposeront à tous les investisseurs pour un retour gagnant du continent. Nul doute, l’Afrique est le continent de demain.

Si l’enquête note que « l’Afrique sub-saharienne est en passe de connaître les plus grands afflux de nouveaux investisseurs », un œil extrêmement vigilant doit suivre ces investissements. Le continent est connu pour sa corruption galopante, et les populations en ont assez de la « traque des biens mal acquis » ; il faut donc un usage rationnel et transparent de tous ces (futurs) investissements.

Selon EMPEA, les investisseurs ont choisi cette partie de l’Afrique grâce à ses ressources managériales, sa gestion de qualité, l’augmentation de gestionnaires de fonds aux bilans convaincants, et la croissance rapide des marchés.

C’est pourquoi on peut lire : « Ces marchés sont très attractifs en raison de la croissance et d’une plus grande réserve de talents managériaux, du développement des marchés de capitaux locaux, et de la capacité de tirer des leçons apprises. »

« Le continent est la dernière frontière. Toutes les tendances démographiques, économiques et réglementaires dans la région sont positives ».

« Un nombre croissant d’investisseurs sont maintenant avancés dans l’exécution de leurs stratégies d’investissements privés au sein des marchés émergents », explique Nadiya Satyamurthy, chez EMPEA, ajoutant que « beaucoup avaient commencé par augmenter rapidement leurs allocations et à canaliser leurs engagements sur les marchés des BRICS ».