Frais de livraison gratuit

[AFRIQUE DE L’EST] UNE COMMUNAUTÉ AFRICAINE ÉCONOMIQUE FORTE

Politique

[AFRIQUE DE L’EST] UNE COMMUNAUTÉ AFRICAINE ÉCONOMIQUE FORTE

Par SK

Ils l’ont fait ! Depuis longtemps, les États africains parlaient de consolider leur union politique et économique en créant une monnaie unique

Si, de son vivant, Muhamar Kadhafi avait irrité les Occidentaux en évoquant l’idée d’un plan monétaire commun, fortifiant les puissances méprisées que sont les États d’Afrique du Nord, jamais les chancelleries n’auraient pensé que l’Afrique noire en soit capable.

Une monnaie commune signifie une entente, un accord, une stratégie commune et favorise les échanges au sein de l’espace créé. À l’instar de l’Union européenne, cinq des pays d’Afrique de l’Est, réunis au sein de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), ont sauté le pas samedi dernier à Kampala en Ouganda.
De ce protocole d’union monétaire unique devraient découler plusieurs accords concernant les douanes et la circulation des flux (marchandises, capitaux, personnes). Les dirigeants se sont fixé une dizaine d’années pour concrétiser la chose, mais les prémices sont bel et bien posées. Qui n’accordait pas de crédit à un projet aussi ambitieux avait tort car le vent a tourné, et certains des chefs d’États ont bien compris que l’union fait la force, et que ce que l’Occident peut faire, l’Afrique peut le faire 100 fois ! Aussi, Kenya, Ouganda, Tanzanie, Burundi et Rwanda sont à présent économiquement liés ! Même si les débuts sont encore fragiles, la volonté est là, et le travail sera fait.

Une avancée de taille qui bientôt devrait faire des émules, et notamment dans les anciennes colonies françaises quand elles auront décidé d’arracher à Paris le monopole de leur destin. Surtout, le Rwanda, qui commémorera en avril 2014 les 20 ans du génocide, aura doublement de quoi prouver qu’il a été fort et a su se reconstruire après que le monde entier a détourné le regard de la crise meurtrière qu’il vivait. Revanche politique et diplomatique éblouissante. Les grandes puissances occidentales n’ont pas encore réagi à ce sujet, et n’ont pas fait grand bruit à ce propos, pourtant, si l’Afrique tient bon, avec cette offensive, elle a de quoi faire trembler les géants planétaires. Ce protocole qu’on le veuille ou non, est une initiative qui, menée à terme, a de quoi modifier l’ordre établi. Quoiqu’il en soit le message est clair, l’Afrique se réveille et souhaite maintenant occuper la place qui lui revient de droit.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !